biopsie-testiculaire

Quand effectuer une biopsie testiculaire?

Biopsie testiculaire : c’est quoi ?

La biopsie testiculaire est une technique chirurgicale qui permet de déterminer la présence de spermatozoïdes dans les testicules. Les spermatozoïdes recueillis sont ensuite isolés puis utilisés dans un cycle de FIV/ICSI pour générer les embryons. À cette fin, le médecin extrayait un ou plusieurs petits échantillons de tissu testiculaire d’un ou des deux testicules.  Cette procédure est indiquée chez les patients qui n’ont pas la possibilité d’obtenir des spermatozoïdes séminaux pour diverses raisons : azoospermie, vasectomie ou aspermie.

Le pourcentage de fécondation d’ovocytes dans un cycle de FIV utilisant des spermatozoïdes testiculaires est plus faible que lorsque l’on utilise des spermatozoïdes provenant de l’éjaculation. Parfois, une biopsie testiculaire est effectuée à des fins de diagnostic pour analyser les processus cellulaires impliqués dans la production de sperme.

Les techniques d’extraction dans la biopsie testiculaire

PESA (aspiration percutanée du sperme épididymaire)

Elle consiste en l’aspiration de spermatozoïdes au moyen d’une seringue au niveau de l’épididyme, où les spermatozoïdes mûrissent et s’accumulent.

MESA (aspiration microchirurgicale des spermatozoïdes)

Elle est réalisée en pratiquant une incision dans la peau du scrotum, pour examiner les canaux de l’épididyme. Ces conduits sont ouverts et le liquide est recueilli et examiné au laboratoire. La méthode MESA est utilisée chez les patients présentant une absence de spermatozoïdes dans l’éjaculation due à une obstruction de l’épididyme, qui pourrait également résulter d’une vasectomie, d’une opération de la hernie ou d’un manque congénital d’une partie de l’appareil reproducteur.

TESA (aspiration testiculaire de spermatozoïdes)

L’aspiration testiculaire des spermatozoïdes est une méthode de collecte de sperme par insertion d’une aiguille dans le testicule et le tissu est aspiré avec pression négative. Cette technique est peu invasive, mais moins de spermatozoïdes sont collectés.

TESE (extraction testiculaire de spermatozoïdes)

La TESE est une biopsie du tissu testiculaire, une procédure qui permet de récupérer des spermatozoïdes à partir d’un petit fragment de tissu testiculaire prélevé chirurgicalement.  Le TESE peut être effectué sous anesthésie locale, loco-régionale ou sous sédation profonde.  Le chirurgien incise le tissu recouvrant le testicule et prélève une section de tubules séminifères de la taille d’un grain d’orange. Le fragment prélevé est livré dans un tube stérile aux biologistes pour l’extraction du sperme. Le prélèvement peut être unique ou multiple dans un même testicule.

Les indications à la biopsie testiculaire

Qui doit avoir recours à une biopsie testiculaire ?

La biopsie testiculaire est généralement pratiquée à la suite d’une vasectomie ou si l’on a diagnostiqué chez l’homme une oligospermie ou une azoospermie grave. Ces affections ont pour conséquence l’absence totale de spermatozoïdes dans l’éjaculat. Une fois les spermatozoïdes obtenus, la micro-injection intracytoplasmique (ICSI) est effectuée sans qu’il soit nécessaire de faire appel à un donneur de sperme.

Pourquoi effectuer une biopsie testiculaire ?

La biopsie testiculaire est pratiquée dans deux buts principaux :

  • Pour analyser le tissu testiculaire et la production correcte de spermatozoïdes. Ce type de biopsie est effectué pour rechercher les causes de la stérilité masculine, surtout lorsque le spermogramme indique la présence de spermatozoïdes anormaux et que les autres tests n’ont pas d’autres indications particulières. Cet examen est donc indiqué pour les cas d’oligospermie (diminution du nombre de spermatozoïdes dans le liquide séminal), d’azoospermie (absence de spermatozoïdes dans le liquide séminal) ou d’altération de la qualité des spermatozoïdes ;
  • Pour prélever un spermatozoïde vivant afin de l’injecter dans l’ovule du couple. Ce type de biopsie est pratiqué en cas d’obstruction du canal séminal, due à des causes congénitales ou acquises.

Procédure d’une biopsie testiculaire

Avant l’intervention

Avant l’intervention, l’urologue vous donnera toutes les informations sur la procédure et vous donnera les instructions suivantes :

  • La veille de l’opération, vous devez raser la zone intime. Il est important de bien nettoyer tout résidu avec de l’eau et du savon.
  • Vous devrez acheter un suspensoir testiculaire disponible en pharmacie.
  • Vous devrez avoir été à jeun pendant au moins 6 heures avant l’opération.
  • La veille de l’opération, le jour de l’opération et le lendemain, vous devrez prendre les médicaments indiqués par votre médecin.

Dans la salle d’opération

  • La zone concernée sera nettoyée avec une solution antiseptique.
  • Le champ stérile sera appliqué.
  • Le chirurgien appliquera un léger sédatif.
  • Une incision d’environ 1 à 2 cm sera pratiquée, d’où sera extrait un petit échantillon de tissu.
  • Le tissu sera transporté au laboratoire où les biologistes analyseront s’il y a suffisamment de spermatozoïdes. Une fois que cela est confirmé, l’urologue procédera à la suture de la plaie.
  • Le suspensoir sera mis en place et vous devrez l’utiliser pendant 2 à 3 jours.

Informations utiles pour les patients

Que faire avant l’admission ?

Le patient doit :

  • S’épiler les zones concernées sans utiliser de crèmes dépilatoires.
  • Ne pas manger ni boire depuis minuit la veille de l’opération.

Que faire en postopératoire ?

  • Le patient n’est pas autorisé à conduire et doit donc être escorté pour le retour à la maison.
  • Prendre un antibiotique pendant 5 jours
  • Prendre des analgésiques si nécessaire
  • S’abstenir de tout rapport sexuel et de toute activité sportive pendant 10 jours
  • Interdiction de se baigner dans la piscine ou dans la mer jusqu’à ce que les points de suture tombent
  • Visite de contrôle 10 jours après l’opération.

Ce qui peut arriver après la biopsie testiculaire

Après une biopsie testiculaire, vous pourriez faire face aux situations suivantes :

  • Apparition de gouttes de sang causées par l’incision, pendant les 24-48 premières heures après l’opération.
  • Apparition d’ecchymoses dans la région du scrotum et du pénis.
  • Douleur et lourdeur dans les testicules et le bas-ventre pendant 5-6 jours, bien que cela se prolonge parfois plus longtemps. Elle diminue ou disparaît avec le suspensoir et l’analgésique, bien qu’il soit parfois nécessaire de continuer à prendre de l’ibuprofène 600 mg et un protecteur gastrique (oméprazole).

Les points de suture tombent d’eux-mêmes. Dans certains cas, la plaie s’ouvre légèrement et des gouttes de sang peuvent en sortir. Dans ce cas, il suffit de