lifting-des-fesses-bresilien

Le lifting des fesses brésilien versus l’augmentation des fesses traditionnelle

Pourquoi effectuer une chirurgie des fesses ?

Pour des raisons de structure génétique ou en raison de l’action de la gravité au fil des ans ou d’une prise de poids excessive (souvent à la suite d’une grossesse), les fesses sont inévitablement confrontées à des problèmes de perte de tonicité, de tissus mous, d’adiposité ou de cellulite. Remonter les fesses, les arrondir, augmenter ou réduire leur volume sont les demandes les plus fréquentes faites au chirurgien esthétique. Des fesses bien galbées, en effet, redonnent au physique ces proportions qui le rendent harmonieux et séduisant et favorisent une vie saine et sereine avec soi-même.

Les implants fessiers sont des prothèses qui sont placées chirurgicalement dans les tissus des fesses. Le lifting des fesses, quant à lui, vise à rendre un bon tonus aux fesses en les réhaussant, pour donner des formes plus harmonieuses.

Comment se déroulent le lifting des fesses et l’augmentation traditionnelle des fesses ?

Lifting des fesses

L’objectif du lifting des fesses brésilien est plutôt de remonter les fesses, ou mieux encore d’éliminer la partie relâchée de la peau. Rien n’est modifié en termes de volume, sauf s’il est combiné à d’autres techniques, typiquement le lipofilling.

Les tissus excédentaires qui donnent à la fesse un effet d’affaissement sont retirés par le haut. Cette opération est suivie d’une traction de la peau vers le haut.

Il faut accepter une cicatrice discrète sous la zone lombaire, mais bien cachée par les sous-vêtements les plus simples.

L’effet de la tension et de la tonicité est moins efficace à mesure que l’on s’éloigne de la cicatrice. Elle sera donc plus évidente dans la moitié supérieure de la fesse et de moins en moins en descendant.

Parfois, lorsque cela est indiqué, une liposuccion est effectuée durant cette intervention.

Cette chirurgie est plus fonctionnelle qu’esthétique. Elle est donc indiquée pour ceux qui ont subi une perte de poids importante et qui ont donc beaucoup d’excès de peau pesant sur la zone.

Il est important d’être réaliste avec cette opération. En fait, la peau du bas des fesses et du haut des cuisses continue à être lâche, bien qu’elle ne soit pas aussi redondante et pendulaire qu’auparavant.

Augmentation des fesses avec prothèses

Bien que la graisse autologue (prélevée sur les cuisses, les hanches et/ou l’abdomen) ne provoque pas d’allergies et garantisse un résultat totalement naturel, parfois, elle peut ne pas être suffisante ou n’est pas indiquée à certaines patientes. C’est notamment le cas des personnes minces qui n’ont pas suffisamment de graisse corporelle.

Dans ce dernier cas, il est possible d’implanter des prothèses, à condition que la personne ait une peau élastique et ferme et un bon tonus musculaire. La procédure permet l’implantation d’un volume d’environ 400 cc par fesse. L’intervention consiste à pratiquer une incision d’environ 5/6 cm dans le pli interfessier, de sorte que la cicatrice reste cachée entre les fesses. Dans cet espace sera insérée la prothèse, qui présente généralement une surface lisse et est fabriquée en silicone de dernière génération. Il est également pratique d’utiliser des drains qui ne seront laissés en place que quelques jours.

Devis Gratuit

Après l’augmentation des fesses

Comment se déroule le postopératoire d’un lipofilling des fesses ?

Le temps de récupération après un lifting brésilien des fesses varie d’une patiente à l’autre : la patiente est encouragée à se mobiliser dès que possible et, après une semaine, elle peut reprendre des activités quotidiennes simples et retourner au travail après 10 à 14 jours. Après l’opération, il est préférable de dormir sur le ventre ou sur le côté et d’éviter de s’asseoir directement sur les fesses pendant au moins 10 jours. Il est préférable de commencer à utiliser des oreillers spéciaux qui permettent de transférer le poids sur les cuisses plutôt que sur les fesses, mais il est toujours important d’éviter de dormir sur le dos pendant les premières semaines suivant l’opération. En outre, il faut éviter toute activité physique intense pendant un mois. Votre chirurgien peut autoriser des exercices à faible impact tels que le stretching ou la marche, mais pour obtenir les meilleurs résultats possibles, vous devez suivre strictement ses instructions. En plus de ces mesures, des vêtements de compression doivent être portés pendant 6 à 8 semaines. Cela réduira les ecchymoses et les gonflements, et aidera en même temps à raffermir la peau. Les massages de drainage lymphatique peuvent également contribuer à réduire les contusions et les gonflements. Toutefois, il est nécessaire d’attendre quelques semaines avant de subir ces traitements et, dans tous les cas, il convient de consulter votre chirurgien pour écarter toute contre-indication.

Que faire après une augmentation des fesses par prothèses ?

L’opération d’augmentation des fesses par prothèses dure entre 1 et 2 heures et se termine par un pansement compressif. Après l’opération, il est nécessaire de se reposer pendant 48 heures. Dans cette première phase, un gonflement, des ecchymoses et des douleurs dans les fesses peuvent apparaître. À partir du troisième jour postopératoire, vous pouvez reprendre une vie normale, mais évitez les activités intenses, les saunas, les bains maures et l’exposition au soleil, et ce n’est qu’après une semaine que vous pourrez reprendre le travail, s’il n’est pas trop intense. Un mois après l’opération, cependant, toutes les activités quotidiennes normales peuvent être reprises progressivement.

Chirurgie esthétique des fesses : résultats

Le résultat final est appréciable après environ six mois, mais le changement de profil et la correction de la ptose cutanée sont visibles immédiatement après l’opération. Un certain degré de gonflement est appelé à disparaître au cours des 2 à 3 mois postopératoires. Pour les autres, le résultat est permanent : la peau enlevée ne se reforme plus et les cellules graisseuses qui se sont installées restent en permanence.

Avec le temps, les processus normaux de vieillissement de la peau peuvent entraîner un relâchement progressif.

Dans certains cas, une opération corrective, généralement de taille modeste, peut s’avérer nécessaire après un certain nombre d’années pour éliminer l’excès de peau restant.