Un traitement-médical-après une-greffe-de-cheveux

Un traitement médical après une greffe de cheveux

Greffe de cheveux : la solution ultime contre la calvitie

La greffe de cheveux est la solution la plus radicale contre l’alopécie et la calvitie en termes d’efficacité et de satisfaction des patients. Si tout se passe bien, que l’intervention est correctement indiquée et que le patient respecte certains soins de base après la transplantation, ce traitement offre un résultat évident et rapide.

Bien que l’aspect définitif prenne quelques mois à être observé, le patient entre dans la salle d’opération avec un aspect et en ressort avec un aspect bien meilleur. De même, au fil des semaines, cette satisfaction ne fait qu’augmenter, en règle générale, car l’intervention chirurgicale a atteint une grande perfection technique et permet d’obtenir des résultats tout à fait naturels.

Cependant, il est important de souligner que pour obtenir des résultats optimaux, il est nécessaire de réaliser une série de soins après la greffe de cheveux et de garder à l’esprit que la satisfaction du patient après l’opération dépendra en grande partie de son observance.

Comment se manifeste l’alopécie ?

Zone d’alopécie

La zone d’alopécie est la zone où il y avait autrefois des cheveux, mais où seul le cuir chevelu reste complètement nu. En d’autres termes, il s’agit d’une zone de calvitie totale. C’est là qu’il faut greffer davantage de cheveux pour récupérer ce qui a été perdu. Il est nécessaire d’effectuer une bonne planification chirurgicale avant la transplantation pour délimiter précisément la zone à travailler.

Zone de transition

C’est là que les propres cheveux du patient subsistent, mais ils sont déjà affaiblis par l’alopécie. C’est ce que les trichologues appellent le processus de miniaturisation, car la fibre capillaire est pauvre et, bien qu’il n’y ait pas de calvitie totale, on peut voir comment le cuir chevelu s’éclaircit. Dans cette zone, il est nécessaire d’implanter des cheveux afin que le résultat final soit totalement naturel.

Zone saine

Il s’agit de la zone saine où le cheveu n’a subi aucune modification pour le moment, mais qui présente une nette probabilité de tomber avec le temps (généralement plus de cinq à dix ans). Cette zone est plus difficile à délimiter chez les personnes de moins de 30 ans et plus facile lorsqu’il s’agit d’âges mûrs. La greffe de cheveux dans cette zone n’est généralement pas possible, car dans ce cas, les racines des cheveux sains seraient endommagées.

Les zones de perte de cheveux peuvent, selon le type d’alopécie diagnostiqué, être bien délimitées dans la zone de la ligne de démarcation et de la couronne ou être plus étendues ou diffuses.

Les cheveux après une greffe de cheveux

Comment sont les cheveux après une greffe ?

Après une greffe de cheveux, nous avons deux types de cheveux dans la zone greffée : les cheveux transplantés et les cheveux en transition. Les unités folliculaires transplantées sont extraites de la zone dite donneuse, généralement située à l’arrière de la tête, plus précisément au niveau de la nuque, étant donné que les cheveux de cette partie du cuir chevelu sont naturellement résistants à l’alopécie androgénique.

Pour cette raison, les cheveux transplantés ne tombent pas à nouveau, que l’on effectue ou non un traitement médical contre l’alopécie. Ces cheveux naturellement plus forts se retrouvent dans la zone d’alopécie et aussi dans la zone de transition. Il conservera toujours la même épaisseur et restera à long terme.

Qu’en est-il des cheveux en phase de transition ?

En plus des cheveux greffés, les cheveux de transition, qui étaient déjà présents avant l’intervention, seront également conservés. Le chirurgien place les unités folliculaires de manière à ce que les cheveux transplantés se mêlent aux cheveux de transition et que les cheveux du patient aient ainsi un aspect naturel.

Cependant, étant donné que les déclencheurs de l’alopécie continuent d’affecter ce cheveu de transition, avec le temps ce cheveu va entrer dans le processus de miniaturisation, c’est-à-dire qu’il va progressivement s’affaiblir et perdre de l’épaisseur pour finir par tomber si un traitement médical approprié n’est pas effectué. Ainsi, le patient ne conservera que les cheveux transplantés et perdra le reste.

Que se passe-t-il si je ne fais pas de traitement médical après la greffe ?

Comme nous l’avons déjà mentionné, les cheveux transplantés sont pour la vie, mais les cheveux que nous avons encore sont progressivement perdus à cause de l’alopécie. Si nous n’effectuons pas de traitement médical après la greffe, le patient perdra très probablement de la densité capillaire et se retrouvera tôt ou tard au même point de départ, c’est-à-dire comme il était avant la greffe.

Pour cette raison, il est important d’insister et d’informer le patient que les facteurs hormonaux qui donnent lieu à l’alopécie persistent dans les cheveux non transplantés, car ils y restent vulnérables au moins jusqu’à ce que le patient atteigne 50-55 ans. Il est donc conseillé de maintenir le traitement médical au moins jusqu’à cet âge.

Avantages de suivre un traitement médical après une greffe de cheveux

Le traitement médical contre l’alopécie prévient la chute des cheveux dans la zone de transition et la chute des cheveux dans les zones à cheveux sains.

Il améliore la qualité des cheveux non transplantés qui restent encore dans la zone de transition, en les épaississant et en augmentant la densité capillaire de toute la zone.

Il prévient la calvitie dans d’autres zones où les cheveux ne sont pas encore tombés, mais où la probabilité de les perdre est élevée, étant donné qu’elles appartiennent au schéma typique de l’alopécie androgénique, par exemple, le sommet de la tête.

Puis-je subir plusieurs greffes de cheveux ?

Bien entendu, une personne pourrait choisir de ne pas suivre de traitement médical après avoir subi une greffe de cheveux. Cependant, vous devez savoir que cette décision implique la perte inévitable de cheveux dans d’autres zones non transplantées pour les raisons que nous avons expliquées et parce que, en outre, la greffe de cheveux ne peut pas être répétée indéfiniment, comme le font parfois certains patients qui souhaitent se faire opérer et oublier à jamais leurs problèmes capillaires.