Tout savoir sur le pontage coronarien

Tout savoir sur le pontage coronarien

Qu’est-ce que le pontage coronarien ?

Le pontage coronarien crée une voie alternative pour que le sang oxygéné atteigne le muscle cardiaque en aval du rétrécissement en plaçant un segment d’artère ou de veine entre l’aorte et l’artère coronaire bloquée. Le risque de formation d’une nouvelle sténose est beaucoup plus faible avec le pontage qu’avec l’angioplastie. Ce type de chirurgie ne nécessite généralement pas d’opérations ultérieures et peut donc être considéré comme un traitement plus définitif.

Qu’est-ce que la cardiopathie ischémique ?

La cardiopathie ischémique est une affection caractérisée par la présence d’une sténose dans les artères coronaires. La sténose des artères coronaires est causée par la présence de plaques d’athérome (graisse, tissu fibrotique et calcium), qui empêchent le passage d’une quantité suffisante de sang. Lorsque l’apport sanguin au cœur n’est pas assuré, une douleur de la poitrine apparaît, symptôme caractéristique de cette pathologie, caractérisée par un sentiment d’oppression dans la poitrine, qui peut également être irradié vers la jugulaire ou le bras gauche. Ce symptôme peut apparaître sous l’effet du stress, c’est-à-dire lorsque le cœur augmente ses besoins en sang, voire au repos, signe d’une pathologie à un stade avancé avec une sténose très sévère.

Parfois, une plaque peut se rompre et donner lieu à la formation d’un thrombus, c’est-à-dire d’un caillot de sang, qui entraîne l’occlusion complète de l’artère coronaire, provoquant un infarctus du myocarde.

Quand le pontage coronarien est-il indiqué ?

En général, le pontage coronarien est préféré si certains facteurs sont présents, notamment

  • le diabète,
  • une réduction de la fonction cardiaque,
  • une angioplastie précédente a échoué,
  • les contre-indications à l’administration de médicaments anticoagulants (comme l’aspirine),
  • présence d’une grande plaque dans la branche principale d’une artère coronaire ou implication diffuse de l’artère coronaire.

Comment se déroule un pontage coronarien ?

Comment se préparer au pontage coronarien ?

Pour se préparer au pontage coronarien, des analyses sanguines de routine seront effectuées, dont les résultats seront ensuite discutés lors de l’examen d’anesthésie. Une radiographie du thorax et des tests supplémentaires de la fonction cardiaque, tels qu’une échocardiographie, peuvent être nécessaires. Il est important d’informer le personnel de santé sur la prise de médicaments anticoagulants et/ou antiplaquettaires.

Technique d’intervention

Grâce à l’opération de pontage coronarien, un pont artificiel est créé pour contourner l’obstruction à la circulation. Ce pont consiste en une section de vaisseau sanguin sain et en bon état de fonctionnement, qui est prise par le chirurgien au moment de l’opération. Ces segments de vaisseaux sont ensuite greffés en amont et en aval de l’artère coronaire obstruée, créant ainsi le fameux pontage. Cet expédient permet un apport optimal de sang et d’oxygène pour revenir au cœur.

Depuis le début des années 1970, lorsque la technique du pontage aortocoronarien a commencé à s’imposer, les techniques chirurgicales ont considérablement évolué. De l’opération traditionnelle sous anesthésie générale et circulation extracorporelle (le cœur est arrêté et une machine externe est utilisée pour faire circuler le sang), on a vu plus récemment des opérations réalisées avec un cœur qui bat et même sous anesthésie locale.

Après le pontage coronarien

Période de convalescence

La durée de la convalescence varie d’une personne à l’autre, mais en général, après 2 ou 3 jours, vous pourrez vous lever et faire vos premiers pas avec l’aide du personnel infirmier. Après une semaine, vous pourrez vous occuper de votre hygiène personnelle, tandis que la sortie se fait généralement après environ 7 à 10 jours.

Dans les jours qui suivent l’opération, vous pouvez avoir une toux et des mucosités. Ce sont des réactions normales liées à l’anesthésie et à l’admission aux soins intensifs.

Les médecins estiment qu’il faut en moyenne :

  • 24 heures pour pouvoir s’asseoir,
  • 3 jours pour reprendre à marcher,
  • 12 semaines pour se rétablir complètement.

Complications possibles postopératoires

Les complications possibles associés au pontage coronarien sont communs à toutes les interventions chirurgicales majeures :

  • les arythmies,
  • l’accident vasculaire cérébral,
  • l’insuffisance rénale,
  • l’insuffisance cardiaque,
  • crise cardiaque pendant ou après l’opération,
  • l’insuffisance respiratoire,
  • infections,
  • embolie pulmonaire.

Quand appeler votre médecin

Vous devriez vous référer aux urgences ou chez votre médecin traitant dans les plus brefs délais si vous rencontrez l’un des symptômes suivants :

  • une forte fièvre après la sortie de l’hôpital,
  • un écoulement séreux ou purulent de la blessure,
  • un gonflement des jambes et/ou de la cheville
  • difficulté à respirer,
  • des douleurs thoraciques,
  • des picotements ou des difficultés à bouger les membres ou la bouche.

Résultats après pontage coronarien

Après une opération de pontage coronarien, la plupart des gens se sentent mieux et peuvent rester sans symptômes pendant 10 à 15 ans. Avec le temps, cependant, il est possible que d’autres artères ou même le site du pontage se bouchent, ce qui nécessiterait un nouveau pontage ou une angioplastie.

Vos résultats et l’issue à long terme dépendent en partie de la prise de vos médicaments pour prévenir les caillots sanguins, baisser la pression artérielle et le taux de cholestérol et aider à contrôler le diabète. Il est également important de suivre les recommandations relatives à un mode de vie sain, notamment celles qui suivent :

  • Arrêtez de fumer.
  • Suivez un régime alimentaire sain, tel que le régime méditerranéen.
  • Atteindre et maintenir un poids idéal.
  • Faites de l’exercice régulièrement.
  • Gérez le stress.

Conseils pour la chirurgie cardiaque

Voici quelques conseils pour ceux qui vont se soumettre à une opération de chirurgie cardiaque.

  • Demandez conseil à votre médecin pour tout médicament qui affecte la formation de caillots sanguins. De nombreux analgésiques et médicaments pour le cœur affectent la coagulation, et vous devrez donc peut-être arrêter de les prendre.
  • Cessez de fumer. C’est mauvais pour votre cœur et cela augmente le temps de guérison.
  • Informez votre médecin si vous avez des symptômes de rhume ou de grippe. La grippe, en particulier, peut exercer une pression supplémentaire sur le cœur et peut augmenter vos risques de crise cardiaque ou aggraver l’insuffisance cardiaque. Elle peut également provoquer une myocardite, une péricardite, ou les deux. Il s’agit là d’infections cardiaques potentiellement graves.
  • Préparez votre domicile et prenez des dispositions pour rester à l’hôpital pendant plusieurs jours.
  • Le jeûne commence à minuit avant votre opération.
  • Prenez tous les médicaments que votre médecin vous prescrit.