Tout-savoir-sur-la -radiothérapie- palliative

Tout savoir sur la radiothérapie palliative

Qu’est-ce que la radiothérapie palliative ?

La radiothérapie est un traitement efficace pour contrôler les symptômes et améliorer la qualité de vie des patients atteints d’un cancer avancé. De 60 à 80 % des patients soumis à une radiothérapie palliative présentent une nette amélioration clinique des symptômes après ce traitement, bien que cette amélioration puisse apparaître quelques semaines après le début du traitement. Par rapport à la radiothérapie radicale qui peut durer plusieurs semaines, le traitement palliatif est généralement administré sur une période plus courte, par exemple cinq jours de traitement par semaine ou, dans certains cas, une seule séance de radiothérapie. Bien entendu, cette modalité est pratique pour les patients et augmente leur assiduité au traitement.

La radiothérapie dans les soins palliatifs

La radiothérapie est l’un des aspects faisant partie intégrante de l’approche multidisciplinaire des soins du cancer. On estime que 50 à 60 % de tous les patients atteints de cancer peuvent bénéficier de ce traitement. En particulier, la radiothérapie joue un rôle fondamental dans les soins palliatifs. Dans presque tous les pays industrialisés, en raison de l’amélioration des thérapies et du vieillissement de la population, la demande de radiothérapie palliative a augmenté ces dernières années, sans pour autant être totalement satisfaite. Malheureusement, de nombreux médecins et une partie du personnel soignant connaissent mal l’efficacité de la radiothérapie et ne la considèrent souvent pas comme utile dans le traitement des patients atteints d’un cancer avancé. Une meilleure compréhension du rôle de la radiothérapie dans le traitement du cancer pourrait inciter de nombreux médecins de famille à envisager ce traitement dans la prise en charge de leurs patients.

Comment fonctionne la radiothérapie ?

La radiothérapie utilise des rayonnements à haute tension pour détruire les cellules cancéreuses en endommageant leur ADN et en empêchant ces cellules de se diviser normalement par la suite. La raison d’être du fractionnement, c’est-à-dire la répartition de la dose totale de rayonnement sur plusieurs jours, est de permettre aux tissus normaux de se remettre des dommages causés par le rayonnement tout en maintenant l’effet nocif du rayonnement sur les cellules néoplasiques. Ce raisonnement, qui n’est pas fondamental dans le cas d’une radiothérapie palliative, devient critique lorsque la radiothérapie est curative. La radiothérapie est généralement appliquée dans le traitement des tumeurs localisées sans recourir à l’ablation d’organes et de tissus comme dans le cas de la chirurgie et sans provoquer d’effets secondaires évidents comme dans le cas de la chimiothérapie. Pour cette raison, davantage de patients peuvent bénéficier de la radiothérapie. La radiothérapie est généralement utilisée seule ou en association avec la chirurgie et les thérapies systémiques (par exemple, la chimiothérapie, l’hormonothérapie). En conclusion, l’objectif du traitement par radiothérapie est de guérir la maladie lorsque le traitement est radical ou de contrôler les symptômes lorsque le traitement est palliatif.

Comment se déroule le traitement par radiothérapie ?

Le traitement par radiothérapie comporte trois étapes :

1-La première étape consiste en une visite avec le radio-oncologue, afin d’aborder ouvertement la question du pronostic et des objectifs de traitement, pour pouvoir planifier le déroulement du traitement.

2-La deuxième étape consiste à déterminer la région du corps à traiter, ce qui est fait par une procédure appelée simulation. La simulation d’un traitement se fait généralement à l’aide d’un appareil de fluoroscopie, ou d’un appareil dédié appelé simulateur, ou encore en utilisant une tomographie.

3-La troisième étape est le traitement proprement dit. La radiothérapie est généralement administrée cinq jours par semaine (du lundi au vendredi avec un week-end de repos) sur une période de plusieurs semaines. La radiothérapie ne dure que quelques minutes par jour.

Les traitements de radiothérapie palliative, en particulier, ont généralement une durée totale plus courte (un à dix traitements maximum) et visent à obtenir une amélioration rapide des symptômes. Dans certains centres de radiothérapie, pour faciliter l’accès des patients aux traitements palliatifs, la consultation avec le radiothérapeute, la simulation et le début du traitement peuvent être effectués le même jour.

Radiothérapie palliative : le cas des métastase osseuses

Les métastases osseuses constituent l’indication la plus fréquente de traitement palliatif par radiothérapie. Environ 80 % des patients qui reçoivent ce traitement contre la douleur se plaignent de peu d’effets secondaires et d’une amélioration des symptômes qui apparaît 1 à 3 semaines après le traitement. Les tumeurs qui entraînent le plus souvent des métastases osseuses sont le cancer du sein, de la prostate et du poumon. Le diagnostic est établi en effectuant une scintigraphie ou une radiographie normale et, si possible, une imagerie par résonance magnétique ou une tomographie axiale informatisée. Si le patient présente des douleurs dorsales et des signes et symptômes neurologiques, écartez la possibilité d’une future compression de la moelle épinière. Dans de nombreux cas, même un seul traitement de radiothérapie entraîne une amélioration significative de la douleur. Un traitement prolongé est rarement nécessaire chez les patients dont la survie est limitée. Étant donné qu’il y a souvent un délai entre le début de la radiothérapie et une amélioration marquée des symptômes de la douleur, il est conseillé aux patients de recevoir un soulagement adéquat de la douleur pendant le traitement.

La radiothérapie palliative peu valorisée par les médecins

La radiothérapie palliative nécessite moins de ressources que le traitement radical. Elle présente également moins d’effets secondaires et beaucoup d’entre eux sont légers et faciles à traiter. Malheureusement, la radiothérapie est sous-utilisée dans le cadre médical pour le traitement des patients atteints d’un cancer avancé, malgré son efficacité pour soulager la douleur et d’autres symptômes, et elle a une importance fondamentale dans le traitement des urgences cancéreuses. Les médecins généralistes ont souvent un rôle important à jouer dans l’identification de tout symptôme chez leurs patients susceptibles de répondre efficacement à un traitement de radiothérapie, et dans ces cas, la consultation avec le radiothérapeute ou l’oncologue doit être effectuée rapidement.