Quels sont les traitements contre les cancers ?

Quels sont les traitements contre les cancers ?

La chirurgie a toujours joué un rôle fondamental dans la prévention, le diagnostic, le traitement définitif, le traitement palliatif et la réhabilitation des patients atteints de cancer.

En effet, en fonction des objectifs à atteindre, la chirurgie peut être :

  • Chirurgie préventive ou prophylactique. La chirurgie préventive en service oncologie est utilisée pour enlever les tissus qui pourraient éventuellement devenir malignes (lésions prémalignes ou précancéreuses), prévenant ainsi l’apparition d’un cancer. Un exemple de cette chirurgie est l’ablation des polypes qui apparaissent dans la muqueuse du côlon. Si elles ne sont pas traitées, ces lésions évoluent, sur une période plus ou moins longue, vers un carcinome du côlon.
  • Chirurgie à visée diagnostique. L’objectif est d’obtenir un échantillon du tissu suspect afin d’observer ensuite au microscope les cellules qui le composent. De cette manière, il est possible d’exclure ou de confirmer l’existence d’un cancer.
  • Chirurgie curative. Comme son nom l’indique, le but de ce type de chirurgie est d’enlever la totalité de la tumeur. Pour ce faire, il est nécessaire d’enlever tous les tissus tumoraux visibles (macroscopiques) ainsi que les tissus apparemment sains qui entourent la lésion, afin d’éliminer les restes tumoraux microscopiques. Dans la plupart des cas, les ganglions lymphatiques les plus proches de la tumeur sont enlevés (lymphadénectomie).
  • Il est parfois nécessaire de compléter le traitement chirurgical par d’autres modalités thérapeutiques telles que la radiothérapie et/ou la chimiothérapie, qui peuvent être administrées avant ou après la chirurgie.
  • Traitement cytoréducteur. Ce type de chirurgie n’est indiqué que dans certains types de tumeurs, comme le cancer avancé de l’ovaire. Lorsque l’extension locale ou locorégionale du cancer ne permet pas son élimination complète, car cela causerait des dommages importants à l’organe d’origine de la tumeur ou aux organes voisins. Dans ces cas, le chirurgien enlève la plus grande partie possible de la tumeur. Lorsque ce type de chirurgie est pratiqué, il est toujours nécessaire de compléter le traitement par une chimiothérapie pour tenter d’éliminer le reste de la tumeur.
  • Chirurgie palliative. La chirurgie palliative est utilisée pour traiter une complication causée par le cancer. Son objectif n’est pas de guérir la tumeur, mais de réduire ou d’éliminer les symptômes qui peuvent causer une gêne importante au patient.
  • Chirurgie réparatrice. Le but de cette chirurgie est de restaurer l’apparence et/ou la fonction d’un organe après une chirurgie curative. Un exemple fréquent est la reconstruction mammaire après une mastectomie.

Devis Gratuit

La radiothérapie

La radiothérapie est un traitement local du cancer qui utilise des rayonnements ionisants pour éliminer les cellules tumorales dans la partie du corps où elle est appliquée. Les radiations produisent des altérations moléculaires du matériel génétique des cellules qu’elles touchent, capables d’endommager leur mécanisme de reproduction et de provoquer ainsi la mort cellulaire et la disparition de la tumeur. Cet effet est également produit sur les tissus sains, et c’est ce qui provoque les effets secondaires. Toutefois, les tissus tumoraux sont plus sensibles aux rayonnements et ne peuvent pas réparer les dommages aussi efficacement que les tissus normaux.

La radiothérapie peut être appliquée avec différentes techniques :

  • Radiothérapie externe. Les radiations sont générées dans un dispositif externe au patient. Une technologie complexe permet de générer des faisceaux de rayons X à haute énergie, qui sont dirigés par l’accélérateur vers la partie du corps où se trouve la tumeur.
  • Curiethérapie. Il s’agit d’une forme de traitement par radiothérapie dans laquelle la source qui émet le rayonnement est en contact ou très proche de la zone à traiter. Cela garantit que le rayonnement affecte la zone autour de la source, avec une irradiation minimale des tissus sains qui en sont éloignés. Ce type de traitement est utilisé pour les tumeurs de la prostate, gynécologiques, de la tête et du cou, des sarcomes, du cancer du sein, en oncologie generale et en oncologie pédiatrique.
  • Radiothérapie peropératoire. Ce type de radiothérapie consiste à administrer une forte dose de radiothérapie pendant l’opération, sur le site de la tumeur. Il permet de visualiser directement le lit à irradier, en rejetant les tissus sains environnants, évitant ainsi leur irradiation et réduisant les éventuels effets secondaires.

Durant la premiere visite chez l’oncologue, vous allez probablement discuter des différentes options thérapeutiques pour le cancer. La radithérapie, est actuellement administrée chez environ 70 % des patients chez qui un cancer a été diagnostiqué

En fonction du type de tumeur et du stade, c’est-à-dire de la taille et de l’atteinte ganglionnaire, la radiothérapie est appliquée : à titre curatif, la plupart du temps associée à d’autres traitements tels que la chimiothérapie, l’hormonothérapie, les traitements biologiques, en préopératoire, pour réduire la taille de la tumeur et le risque de dissémination, ou en postopératoire, pour les tumeurs qui ne sont pas complètement réséquées ou avec des facteurs qui augmentent la probabilité de récidive dans cette zone.

Chez certains patients, chez qui la guérison n’est plus possible, la radiothérapie peut améliorer certains symptômes (amélioration de la douleur, réduction des saignements, etc.), et est administrée dans un but palliatif. La radiothérapie en oncologie a un vaste champ d’action, c’est pourquoi il est important de garder à l’esprit de connaître son plan de soins détaillé et garder cela comme étant un point important à aborder avec le médecin et une question à poser à l’oncologue.

Les traitements médicamenteux et la greffe de cellules souches hématopoïétiques.

La greffe de cellules hématopoïétiques ou de moelle osseuse est un traitement pour certains types de cancer, de maladies immunologiques ou hématologiques. Par exemple, les patients atteints de leucémie, de myélome multiple ou de certains types de lymphome peuvent être transplantés. La greffe de cellure hématopoïétiques est une technique fréquemment utilisée en oncologie pédiatrique.

Une partie des os appelée moelle osseuse est le tissu mou et spongieux à l’intérieur des os qui produit les cellules sanguines. Il contient des cellules appelées cellules souches hématopoïétiques, qui peuvent se développer en divers autres types de cellules. Elles peuvent devenir d’autres cellules de la moelle osseuse ou tout autre type de cellules sanguines.

La greffe de moelle osseuse est une procédure qui permet de restaurer les cellules souches qui ont été détruites par de fortes doses de chimiothérapie ou de radiothérapie.