prothese-totale-genou

Quand fait recours à la prothèse totale du genou?

Douleur au genou et prothèse totale du genou

L’arthrose est la cause la plus courante des douleurs chroniques et de la réduction de la fonction du genou. Bien qu’il existe de nombreux types d’arthrose, celles qui provoquent le plus souvent des douleurs au genou sont :

  • l’arthrose sénile chronique,
  • l’arthrose secondaire à la polyarthrite rhumatoïde (maladie inflammatoire à base auto-immune),
  • l’arthrose post-traumatique (résultat de fractures)
  • l’ostéonécrose (infarctus osseux).

La décision de subir une prothèse totale du genou doit être prise conjointement par vous, votre famille, votre médecin de famille et le chirurgien orthopédiste. Votre médecin de famille peut vous adresser à un chirurgien orthopédique pour une évaluation approfondie afin de déterminer si vous pouvez bénéficier de ce type de chirurgie.

Indications pour la prothèse du genou

Quand envisager une prothèse du genou ?

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles votre médecin peut recommander une opération de remplacement du genou par prothèse. Les personnes qui bénéficient d’une prothèse du genou présentent généralement :

  • Une douleur ou une raideur sévère du genou qui limite les activités quotidiennes, notamment la marche, la montée des escaliers, le fait de se lever ou de s’asseoir sur une chaise.
  • Inflammation et gonflement chroniques du genou qui ne s’améliorent pas avec le repos, la glace, l’infiltration ou les médicaments.
  • Déformations du genou : genou fléchi qui ne s’étend plus (résultat d’une arthrose sévère). Dans ces cas, la chirurgie prothétique peut réaligner les membres.

Il n’y a pas de restriction absolue d’âge ou de poids pour la chirurgie de remplacement du genou. Cependant, ces implants ne durent pas éternellement (15 ans en moyenne) et le poids excessif de votre corps peut être la cause de la longévité réduite de votre prothèse. Lorsqu’une prothèse est trop usée et n’est plus fonctionnelle, elle doit être remplacée. Cette opération dite de révision du genou est plus complexe et plus risquée que la mise en place initiale de la prothèse du genou.

Quand procéder à une prothèse totale du genou

L’indication à une prothèse totale de genou est basée sur la douleur et le degré d’invalidité du patient, et non sur l’âge. La plupart des patients qui subissent une prothèse totale du genou ont entre 50 et 80 ans, mais les chirurgiens orthopédistes évaluent les patients individuellement. Les prothèses totales du genou sont pratiquées avec succès à tout âge, du jeune adolescent souffrant d’arthrite juvénile au patient âgé souffrant d’arthrite dégénérative.

Devis Gratuit

En quoi consiste la chirurgie de prothèse totale du genou ?

Lors de la mise en place d’une prothèse totale du genou, le chirurgien orthopédiste retire le cartilage et l’os endommagés, puis implante le nouveau genou en métal et en plastique pour rétablir l’alignement et la fonction de votre genou. La procédure chirurgicale dure en moyenne 1 à 2 heures.

Dans le cas d’une prothèse totale du genou, les surfaces cartilagineuses endommagées et une petite quantité d’os sous-jacent aux extrémités du fémur et du tibia du genou entier sont remplacées par des pièces métalliques. Les parties métalliques sont généralement cimentées à l’os avec un ciment spécial. Un insert en plastique spécial très résistant est inséré entre les parties métalliques pour créer une surface de glissement lisse. La surface inférieure de la rotule est découpée et remplacée par un bouton en plastique qui est également cimenté en place. Certains chirurgiens ne font pas de prothèse de la rotule ou le font au cas par cas, d’autres la font toujours. Il n’y a pas de preuve scientifique dans la littérature démontrant la supériorité d’un choix sur l’autre, donc le choix de faire ou non une prothèse de la rotule dépendra essentiellement de l’expérience de chaque chirurgien.

A quoi s’attendre après une prothèse totale du genou

Vous ne devez pas subir une arthroplastie totale du genou si vous ne comprenez pas pleinement toutes les informations relatives à l’opération, notamment les risques et les complications. Un facteur important dans la décision de subir ou non une arthroplastie du genou est de comprendre ce que cette intervention peut et ne peut pas faire.

Plus de 90 % des personnes ayant subi une arthroplastie du genou ont constaté une réduction significative de la douleur au genou et une amélioration notable de leur capacité à effectuer les activités courantes de la vie quotidienne. Mais la prothèse totale du genou ne vous permettra pas de faire plus que ce que vous faisiez avant de commencer à souffrir d’arthrose.

Avec une utilisation et une activité normales, l’espaceur en plastique de toute prothèse du genou commence à s’user. Une activité excessive ou une charge trop lourde peuvent accélérer cette usure et vous amener à réviser votre prothèse trop tôt parce qu’elle s’est desserrée ou est devenue douloureuse.

Résultats attendus de la prothèse totale du genou

L’un des objectifs de la prothèse totale du genou est d’améliorer le mouvement, mais la récupération totale du mouvement est rare. Le mouvement que votre genou aura après l’opération peut être prédit sur la base du mouvement que vous aviez avant l’opération.

La plupart des personnes ressentent un certain engourdissement de la peau autour de la plaie. Vous pouvez également ressentir une certaine raideur, en particulier lorsque vous vous penchez.

La plupart des personnes ressentent des clics métalliques et plastiques lorsque le genou se plie ou lorsqu’elles marchent. C’est normal. Ces différences par rapport à un genou non prothétique s’atténuent souvent avec le temps et la plupart des patients les trouvent tolérables par rapport à la douleur et aux limitations fonctionnelles qu’ils avaient avant l’opération.

Votre nouveau genou peut déclencher les détecteurs de métaux requis pour la sécurité dans les aéroports et dans certains bâtiments. Parlez à l’agent de sécurité de votre prothèse de genou si elle déclenche l’alarme.