Chirurgie Digestive

Qu’est-ce que la chirurgie viscérale et digestive?

Qu’est-ce que la chirurgie viscérale et digestive ?

La chirurgie viscérale et digestive vise à intervenir et à améliorer les pathologies affectant l’appareil digestif. Elle vise notamment la prévention, le diagnostic et le traitement chirurgical des maladies du système digestif, telles que les hernies, les oesophagites par reflux, les néoplasmes, les métastases hépatiques, la polypose intestinale et les maladies du système digestif, ainsi que toute autre pathologie pouvant affecter les viscères.

Les opérations sur un ou plusieurs organes du système digestif visent à résoudre et à traiter le pronostic des maladies liées à l’appareil digestif. Les pathologies traitées par le chirurgien viscéral et digestif concernent principalement les maladies fonctionnelles, inflammatoires et néoplasiques des voies supérieures (œsophage – estomac) et inférieures (intestin grêle – rectum) du système digestif.

Les troubles et pathologies traités par le chirurgien digestif concernent notamment :

  • les troubles de la thyroïde
  • diverticulite
  • hernie hiatale
  • hernie inguinale
  • achalasie
  • hémorroïdes

Les principaux traitements comprennent

  • examens endoscopiques
  • examens radiologiques
  • interventions chirurgicales

Que fait le chirurgien viscéral ?

Les problèmes digestifs peuvent toucher plus ou moins tout le monde dans la vie, jeunes, personnes âgées, enfants, adultes, hommes et femmes.

Les symptômes qu’une personne peut ressentir peuvent se manifester de différentes manières :

  • dans l’estomac (avec une gastrite ou un reflux gastro-œsophagien) ;
  • au niveau de l’intestin (avec les colites, qui sont également un problème répandu et ont parfois des implications psychologiques) ;
  • dans la dernière partie de l’intestin avec des hémorroïdes ou des rhagades.

Tous ces problèmes peuvent être traités dans un premier temps par le médecin généraliste, qui peut également demander l’appui du chirurgien digestif, c’est-à-dire du spécialiste en la matière.

Le chirurgien viscéral et digestif peut traiter les patients à la fois avec des conseils et des suggestions d’un point de vue diététique (la nutrition est un point de vue fondamental en gastro-entérologie) et, si cela ne suffit pas, d’un point de vue pharmacologique avec une thérapie dédiée qui peut sans aucun doute apporter des avantages et des résultats positifs. Parfois, lorsque les pathologies à traiter sont graves, le médecin peut proposer des solutions chirurgicales.

Quand consulter un spécialiste en chirurgie viscérale et digestive ?

Il est conseillé de consulter un spécialiste en chirurgie viscérale et digestive lorsque des symptômes apparaissent dans un ou plusieurs organes du système digestif. Les symptômes en question sont principalement : des douleurs gastriques ou épigastriques, des brûlures d’estomac, des élancements dans l’intestin, une constipation ou diarrhée prolongée qui ne régressent pas spontanément en quelques jours. Si les analyses de laboratoire ont révélé des anomalies qui font suspecter des pathologies gastro-intestinales, il est vivement conseillé de consulter un chirurgien digestif. De plus, lorsque de nouveaux symptômes apparaissent en rapport avec la maladie du système digestif dont vous souffrez, il faut trouver le meilleur chirurgien viscéral et digestif pour qu’il vous donne un traitement approprié. Enfin, il est recommandé de consulter un spécialiste en chirurgie viscérale et digestive si vous vivez avec une certaine maladie depuis un certain temps, mais que vous avez des difficultés à la gérer et si vous pensez avoir besoin d’un deuxième avis sur le diagnostic et/ou la gestion de la maladie dont vous souffrez.

Comment choisir son chirurgien viscéral ?

Choisir le meilleur chirurgien viscéral et digestif pour une chirurgie digestive peut s’avérer un choix difficile si vous ne vous appuyez pas sur les bonnes ressources.

Le bouche-à-oreille, même via le web, reste l’un des meilleurs moyens d’obtenir les bonnes références pour choisir le meilleur chirurgien digestif, mais il existe des critères objectifs et vérifiables qui peuvent vous guider dans le choix d’un spécialiste.

En matière de chirurgie digestive, la personnalisation de chaque cas traité est essentielle.

Il n’existe pas de normes ou de modèles à prendre en exemple une fois pour toutes.

Un bon chirurgien digestif saura garantir au patient la meilleure version de lui-même, sans déformation, en évitant les excès et les exaspérations.

Il n’existe pas de solution universelle, quelle que soit la spécialité, et encore moins en chirurgie digestive. Un professionnel confirmé sera également un spécialiste de trois ou quatre types d’affaires au maximum.

De plus, il faut faire attention aux avis sur le web. En effet, aujourd’hui, disposer d’un bon site web est également essentiel pour recueillir les témoignages de ceux qui ont déjà eu recours au spécialiste et vérifier ainsi le degré de satisfaction des clients.

Il est toutefois important de préciser que la compétence et la fiabilité d’un bon chirurgien digestif ne peuvent être déduites ni d’une photo ni uniquement d’Internet.

Le bouche à oreille reste très important : se comparer à quelqu’un qui a déjà été patient, par exemple, peut aider à lever les doutes, et surtout la relation de confiance qui s’établit entre professionnel et patient compte.

Devis Gratuit

Quels sont les risques d’une opération chirurgicale des viscères ou du système digestif ?

Comme pour tout type d’intervention chirurgicale, la chirurgie viscérale et digestive présente des risques per et postopératoires. Ces risques varient beaucoup selon les différents types d’opérations effectuées et selon la pathologie traitée. En général, les complications les plus fréquentes sont essentiellement au nombre de deux :

  • la possibilité d’une hémorragie dans les premières heures suivant l’opération ;
  • une complication infectieuse, telle qu’une fistule ou une déhiscence.

Ensuite, il y a les complications liées à l’anesthésie, surtout si l’opération en chirurgie digestive a nécessité une anesthésie générale. Les nausées et les vomissements postopératoires peuvent être efficacement prévenus/traités par l’administration de médicaments spécifiques avant et pendant l’opération, mais c’est aussi en raison de leur fréquence que le jeûne doit être observé la veille de l’opération. Les complications suivantes peuvent également se produire :

  • une gêne au niveau de la gorge due à l’insertion du tube responsable de la respiration pendant l’opération.
  • agitation et/ou insomnie et/ou somnolence
  • soif

Bien que rares, des épisodes de réaction aux anesthésiques ne peuvent être exclus, dont les symptômes peuvent aller de vertiges à une toxicité hépatique grave.