Prevention-des-maladies-cardiovasculaires

Prévention des maladies cardiovasculaires : angiographie et tomodensitométrie coronaire

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans les pays occidentaux. La cause sous-jacente est un processus pathologique qui affecte le système artériel et peut entraîner un rétrécissement progressif des artères jusqu’à leur blocage complet. L’athérosclérose, une maladie chronique qui affecte les parois des vaisseaux artériels dans différents districts, est la première des maladies cardiovasculaires. Lorsqu’elle touche les artères coronaires, elle peut provoquer une angine de poitrine et un infarctus du myocarde. Si elle affecte le système vasculaire cérébral, et en particulier les artères carotides, elle peut entraîner un accident vasculaire cérébral, tandis que si elle touche les membres inférieurs, elle peut provoquer des douleurs à la marche.

Les pierres angulaires de la prévention, fondamentales pour contrôler la maladie, sont les suivantes :

  • Un mode de vie sain ;
  • Un régime alimentaire correct ;
  • Une activité physique adéquate ;
  • Abstention de fumer.

Examens pour le diagnostic des maladies cardiovasculaires

Le processus pathologique conduisant au rétrécissement des artères étant progressif et souvent asymptomatique pendant une longue période, les stratégies de prévention jouent un rôle clé dans l’identification des cas à risque. Pour une évaluation complète du système cardiovasculaire, des examens assez poussés sont nécessaires, tels que l’écho-Doppler couleur des différents districts vasculaires (en particulier les carotides, les membres inférieurs et l’aorte abdominale). En outre, dans certains cas, l’angiographie par scanner : un examen capable de mettre en évidence des anomalies pouvant favoriser l’apparition de pathologies touchant le système vasculaire.

En ce qui concerne la santé des artères coronaires, si les examens de base tels que l’électrocardiogramme (ECG) et l’épreuve d’effort ne suffisent pas à clarifier le tableau clinique du patient, il est nécessaire de recourir à la tomodensitométrie coronaire. Il s’agit d’un examen peu invasif qui constitue dans de nombreux cas une alternative valable à la coronarographie (qui reste l’examen de référence pour l’étude de la circulation coronaire), qui peut être utilisée dans certains cas.

Angio-CT

Qu’est-ce que l’angio-CT ?

L’angio-CT est un examen radiologique qui combine les possibilités de la tomographie assistée par ordinateur (CT) et de l’angiographie (un examen diagnostique plus invasif et plus complexe) pour étudier la circulation sanguine dans les vaisseaux et les artères du corps, l’approvisionnement des organes et les anomalies et pathologies vasculaires :

  • Sténose
  • Anévrismes ;
  • Lacérations des artères principales et thrombus possibles dans la veine.

Elle est réalisée avec un produit de contraste, c’est-à-dire en injectant un médicament à base d’iode quelques minutes avant l’examen, ce qui permet d’obtenir des images plus nettes et plus précises des tissus et des vaisseaux.

A quoi sert l’angio-CT ?

L’angio-CT peut être utilisé pour diagnostiquer :

  • Anévrismes intracrâniens ou cérébraux ;
  • Anévrisme de l’aorte thoracique ;
  • Anévrisme aortique abdominal ;
  • Malformations affectant les vaisseaux, telles que des ouvertures excessives (perméabilité) ou des fermetures partielles (sténose) des artères carotides ;
  • Lésions traumatiques des vaisseaux sanguins ;
  • Les maladies affectant le cœur (telles que la maladie des artères coronaires ou la dissection aortique, qui peut affecter à la fois les régions abdominale et thoracique) ;
  • Anomalies de la circulation sanguine dans les organes du corps.

Comment se déroule l’opération ?

L’examen n’implique que la pose d’une aiguille dans une veine du bras (contrairement à l’angiographie qui nécessite l’insertion d’un cathéter dans une artère). Après avoir pris connaissance des antécédents médicaux pour exclure toute grossesse ou allergie, le médecin procède à la perfusion du produit de contraste. Cet examen nécessite un minimum de préparation : le patient doit être complètement à jeun pendant au moins 6 heures avant de subir l’angio-CT. Le test dure environ 20 minutes au total, après quoi vous pouvez reprendre vos activités normales.

Contre-indications

L’angio-CT est contre-indiqué pour les personnes ayant eu des réactions allergiques au produit de contraste dans le passé ou pour celles souffrant d’une insuffisance rénale sévère (le radiopharmaceutique doit être excrété dans les urines dans les heures suivant l’examen). Les femmes enceintes ne sont pas non plus autorisées à faire le test, car le fœtus pourrait être endommagé. Le test n’est pas non plus recommandé pour les patients souffrant de diabète et d’obésité sévère.

Devis Gratuit

CT coronaire

Qu’est-ce que le ct-coronaire ?

La tomodensitométrie coronaire, ou tomodensitométrie coronarienne, est une procédure radiographique permettant d’examiner la santé et le fonctionnement des artères coronaires, les artères qui transportent le sang et l’oxygène vers le cœur. Elle est généralement indiquée dans les cas où l’électrocardiogramme et l’épreuve d’effort ne permettent pas d’établir un diagnostic précis. Il est également utile pour le suivi des patients ayant subi une chirurgie de revascularisation. Elle peut être réalisée avec ou sans produit de contraste et est peu invasive.

A quoi sert le scanner coronaire ?

Le CT coronaire est utilisé pour diagnostiquer :

  • Altérations anatomiques des artères coronaires et de la première partie de l’aorte ;
  • Maladies affectant les artères coronaires, ou coronaropathie, causées par une obstruction du flux sanguin vers le cœur, qui peut être totale ou partielle (condition favorisée par l’athérosclérose) ;
  • La vascularite coronaire, c’est-à-dire l’inflammation des artères du cœur ;
  • Les embolies, c’est-à-dire la présence de grumeaux ou de bulles d’air qui peuvent affecter les artères pulmonaires.

Comment se déroule l’examen ?

Avant le test, le médecin prend les antécédents médicaux de la patiente pour exclure toute allergie ou grossesse si elle est une femme. Il procède ensuite à l’injection intraveineuse du produit de contraste et commence l’imagerie. L’examen dure environ 30 minutes. Une fois l’examen terminé, il est nécessaire d’attendre encore une demi-heure avant de rentrer chez soi. Afin d’expulser le produit de contraste, il est conseillé de boire beaucoup de liquide pendant la journée.

Lorsqu’il est réalisé avec un produit de contraste, le scanner coronaire nécessite que le patient soit à jeun depuis au moins 6 heures. En outre, des échantillons de sang sont prélevés dans les jours précédant le test pour mesurer la créatinine et l’urée et vérifier la fonction rénale.

Contre-indications

Le scanner coronaire, comme l’angiographie par tomodensitométrie, est contre-indiqué pour les personnes ayant déjà eu des réactions allergiques au produit de contraste, pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale grave et pour les femmes enceintes.