Defibrillateur-quand-est-il nécessaire

Défibrillateur:quand est-il nécessaire?

Comment fonctionne un défibrillateur

Le défibrillateur, alimenté par une batterie ou branché sur une prise électrique, génère des décharges électriques précises qui sont transmises au cœur par deux plaques métalliques (électrodes ou palettes) placées sur la poitrine. L’application des deux plaques électriques peut se faire en différents points du torse. Les positions les plus courantes sont : une juste sous l’épaule (sous-clavicule droite) et une juste sous l’aisselle gauche (mi-axillaire gauche).

Quelles sont les causes d’un arrêt cardiaque ?

L’arrêt cardiaque peut être provoqué en différentes circonstances, mais l’effet est le même : le sang ne peut plus atteindre les tissus et les organes qui, ne recevant pas d’oxygène, souffrent et meurent. Le cœur peut s’arrêter de battre en raison d’un infarctus grave et étendu ou d’un manque d’oxygène en cas de suffocation. Parfois, lors d’un arrêt cardiaque, le sang ne circule pas parce que le cœur, en particulier le ventricule, bouge, mais de façon irrégulière et rapide (fibrillation et tachycardie), et n’a pas la poussée efficace pour pomper le sang. Si l’arrêt est dû à une fibrillation ventriculaire et qu’il existe un défibrillateur, il suffit de délivrer un choc électrique pour provoquer un choc qui interrompt la fibrillation, de sorte que le système électrique est réinitialisé et que les fibres musculaires reprennent à se contracter de manière régulière.

Les différents types de défibrillateurs

Défibrillateur manuel

Le défibrillateur externe manuel est un appareil associé à un instrument d’électrocardiogramme, qui peut être utilisé exclusivement par le médecin. D’un point de vue fonctionnel, la combinaison du défibrillateur manuel avec un appareil d’électrocardiogramme est essentielle. En effet, sur la base du tracé électrocardiographique, le médecin décide de la décharge électrique à transmettre au patient.

L’utilisation correcte du défibrillateur manuel nécessite une formation spécifique tant sur le fonctionnement de l’appareil de défibrillation que sur celui d’un électrocardiographe. En raison de la préparation spécifique requise, et pour d’autres raisons, le défibrillateur manuel est un appareil qui n’est pratiquement utilisé que dans les hôpitaux ou dans certaines ambulances.

Défibrillateur semi-automatique

Le défibrillateur semi-automatique est doté d’une technologie capable d’analyser le rythme cardiaque d’un sujet et de déterminer le choc électrique à délivrer. Il s’agit d’un type particulier de défibrillateur qui peut également être utilisé par du personnel non médical, voire par n’importe quel citoyen. En effet, aucun diagnostic n’est confié à l’opérateur : c’est la machine elle-même qui analyse le rythme cardiaque du patient et indique si une défibrillation est nécessaire ou non. L’analyse du rythme cardiaque dure de 10 à 20 secondes et s’effectue à l’aide des mêmes plaques métalliques que celles utilisées pour transmettre la décharge électrique. Il n’est pas possible de délivrer un choc si la machine n’a pas établi qu’il est nécessaire, car le bouton est automatiquement bloqué. Lorsqu’un choc est nécessaire, l’opérateur n’a qu’à appuyer sur le bouton de choc, en veillant à ce que personne ne touche le patient.

Défibrillateur automatique

Le défibrillateur automatique est capable d’analyser le rythme cardiaque, de déterminer de manière indépendante la décharge électrique à transmettre au patient, et de la délivrer sans que le sauveteur n’ait à appuyer sur un bouton. En d’autres termes, l’utilisateur d’un défibrillateur automatique n’a qu’à faire fonctionner l’appareil, à placer les plaques métalliques sur la personne à défibriller et à laisser l’appareil faire son travail. Dans les lieux publics, par rapport aux modèles semi-automatiques, les défibrillateurs automatiques, bien que plus faciles à utiliser, sont moins répandus.

Défibrillateur automatique implantable

Le défibrillateur automatique implantable, ou DAI, est un petit défibrillateur portable capable de surveiller le rythme cardiaque d’une personne et de délivrer un choc électrique au cœur si nécessaire.

Il est indiqué dans d’autres situations que l’arrêt cardiaque soudain. En effet, il est utilisé chez les personnes qui ont déjà un problème cardiaque et qui sont implantées par une procédure chirurgicale.

Il est inséré dans le tissu sous-cutané, juste en dessous de la clavicule gauche. Il est relié au cœur par des sondes, qui surveillent le rythme cardiaque et transmettent la décharge électrique, si nécessaire.

Quel type de contrôle dois-je effectuer après la pose d’un défibrillateur automatique implantable ?

Deux ou trois mois après l’implantation du défibrillateur automatique implantable, un contrôle est prévu. Après cette première visite, les visites suivantes seront programmées une fois tous les six mois, sauf dans des situations particulières.

En général, un DAI dure 4 à 5 ans. Les durées de vie inférieures à 4 ans, bien que possibles, sont rares et sont liées à la forte consommation d’énergie nécessaire à un fonctionnement normal. Cependant, vous pouvez demander à votre électrophysiologiste, lors de votre visite de contrôle, quelle est la durée de vie restante de la batterie.