sillon-mammaire

Augmentation de la poitrine et sillon intermammaire

Rapprocher les deux seins durant une augmentation mammaire

L’objectif principal de l’augmentation mammaire est de rendre l’apparence des seins plus harmonieuse, proportionnée, volumineuse, tonique et désirable. En associant l’augmentation mammaire à un lifting des seins, les résultats que le chirurgien esthétique peut obtenir sont les suivants :

  • Il relève et raffermit la poitrine tout en maintenant le volume d’origine.
  • Améliore la consistance et la forme du sein en comblant les volumes
  • Il peut remonter les seins, améliorer son profil.
  • Corriger l’espace entre les deux seins et combler ou distancier le sillon intermammaire.

Pourquoi les implants mammaires sont-ils parfois trop éloignés les uns des autres ?

Les implants mammaires trop éloignés les uns des autres constituent un problème désagréable qui doit être évité par une procédure d’augmentation mammaire parfaite. L’espace créé pour les implants mammaires au niveau du sillon intermammaire doit être bien réalisé dans la partie centrale, où il est plus difficile de créer le bon profil pour accueillir les implants. Cela est particulièrement vrai dans le cas d’une augmentation mammaire à dual plane et sous-musculaire. Le travail sur le côté est plus facile, et de nombreux chirurgiens créent un espace pour les implants mammaires à cet endroit. Cependant, les patientes ont besoin de peu d’espace au niveau entre les seins, et pour les accueillir, il faut une technique minutieuse au niveau du sillon intermammaire pour rapprocher les implants sans annuler la couverture fournie par le muscle pectoral.

Devis Gratuit

Augmentation mammaire et risque de symmastia

Qu’est-ce que la symmastia ?

La symmastia est une anomalie rare du sein.

Elle peut être de nature iatrogène, c’est-à-dire qu’elle peut survenir comme une conséquence indésirable de la chirurgie d’augmentation mammaire, ou elle peut être congénitale.

Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’un état particulier dans lequel le tissu reliant les deux seins le long de la ligne médiane de la poitrine, au niveau du sillon intermammaire, se détache du sternum, donnant l’impression d’avoir un seul sein.

La symmastia, ou déplacement médian des implants, est l’une des complications possibles de la chirurgie d’augmentation mammaire, tout comme le sont la contracture capsulaire, rupture des prothèses mammaires, le déplacement latéral des implants mammaires ou encore la chute des implants.

L’approche des implants mammaires vers le sternum se produit lorsque les poches prothétiques communiquent entre elles par la ligne médiane.

Pourquoi la symmastia se vérifie-t-elle après une chirurgie d’augmentation mammaire par prothèses ?

Après une opération d’augmentation mammaire par prothèses, dans certains cas, vous pouvez ressentir une sensation inconfortable de tension, comme si la peau n’adhère pas au sternum. Les implants peuvent converger et se toucher.

Les principales raisons de cette situation sont les suivantes :

  • Les implants sont trop grands par rapport à la taille de la poitrine d’origine.
  • L’un ou les deux implants sont positionnés trop près du sternum
  • La technique d’insertion des implants n’est pas adaptée.

N’oubliez pas qu’il est toujours conseillé d’attendre au moins deux mois après l’opération avant d’évaluer le résultat de l’augmentation mammaire par prothèses. D’éventuels œdèmes postopératoires pourraient en effet persister dans la première période, provoquant un gonflement de la zone.

En outre, après l’opération, il est toujours nécessaire de porter un soutien-gorge postopératoire pendant quelques mois afin de soutenir les seins. Ce n’est qu’après cette période que le chirurgien pourra évaluer une éventuelle symmastia.

Comment éviter la symmastia après une augmentation mammaire par prothèses ?

Si vous envisagez de subir une opération d’augmentation mammaire, il est très important que vous fassiez appel à un professionnel compétent et expérimenté.

C’est la règle numéro un pour éviter le risque de symmastia, ainsi que toutes les autres complications possibles de la chirurgie mammaire.

Tout d’abord, votre médecin vous conseillera sur le modèle de prothèse le mieux adapté à votre physique et qui vous fera vous sentir belle et féminine.

Ensuite, il examinera soigneusement s’il convient de procéder à une augmentation mammaire sous glandulaire, sous-musculaire ou à double plan.

Enfin, pendant l’opération, lorsqu’il créera physiquement les poches prothétiques dans le tissu des deux seins pour contenir les implants, il veillera à ne pas les placer trop près de la ligne médiane de la poitrine, afin de ne pas endommager la fente intermammaire.

Les évaluations à faire en choisissant les prothèses mammaires

Le choix du type de prothèse à utiliser pour l’opération est d’une importance fondamentale afin de garantir un résultat final féminin, naturel et harmonieux, mais aussi afin de minimiser le risque de complications.

Une belle poitrine a toujours été synonyme de féminité. Les causes de l’insatisfaction des femmes qui se présentent pour une augmentation mammaire sont variées, car elles peuvent dépendre de facteurs tant physiques que psychologiques. Nombreuses sont les femmes qui souhaitent trouver une solution définitive à cet inconfort en ayant recours à la chirurgie d’augmentation mammaire, qui est aujourd’hui de plus en plus ciblée et efficace.

Tout d’abord, il est nécessaire de s’en remettre à un chirurgien esthétique expérimenté qui, par le biais d’entretiens préalables à l’opération, vous illustrera et vous aidera à choisir la meilleure forme et donc la plus adaptée à votre physionomie. À chaque problème et à chaque forme correspond une procédure et une technique spécifiques.

La taille des implants ne suit pas la taille des soutiens-gorge, du bonnet A à D, mais se mesure en grammes (g).

La taille qui vous convient sera décidée avec le chirurgien et sera influencée par la taille de la poitrine, mais aussi par le souhait du patient de se situer dans une fourchette spécifique. Tout cela afin d’obtenir le résultat le plus naturel et conforme à vos souhaits.

Voyons combien de tailles correspondent aux implants en cc, afin d’avoir une idée de la taille qui pourrait vous convenir :

  • 150/200 g : un peu plus d’une taille au-dessus de votre poitrine naturelle.
  • 280/300g : au moins une/deux tailles supérieures
  • Plus de 400g : plus de deux tailles supérieures.