A-quoi-sert-la-fibroscopie-nasale

A quoi sert la fibroscopie nasale ?

Qu’est-ce que la fibroscopie nasale?

La fibroscopie nasale est une investigation réalisée avec un endoscope fin et flexible, équipé d’une lumière et, dans certains cas, d’une micro-caméra. La fibroscopie permet ainsi de voir et d’étudier les muqueuses de la cavité nasale, du nasopharynx et du pharyngolarynx, ainsi que la présence éventuelle de lésions et la motilité des structures en question. La fibroscopie peut être nasale ou être effectuée au niveau du larynx, selon la cavité que vous souhaitez explorer. Elle permet également d’observer le mouvement des cordes vocales sans avoir recours à la traction de la langue et du miroir comme dans l’examen classique.

Les différents types de fibroscopie

Les différents types de fibroscopie sont classés en fonction de la cavité inspectée. En ce sens, nous avons :

  • La fibroscopie laryngée et pharyngée
  • La fibroscopie nasale
  • La fibroscopie bronchique

Quand réaliser une fibroscopie ?

Quand avoir recours à une fibroscopie ?

L’examen de fibroscopie est effectué pour le diagnostic et l’étude des pathologies du larynx et des cordes vocales, du pharynx et en paralysie des cordes vocales, , du pharynx cas d’obstruction des fosses nasales comme dans la rhinosinusite ou dans la suspicion de corps étrangers. Voici certaines pathologies nécessitant une fibroscopie :

  • polypes,
  • nodules,
  • granulomes,
  • tumeurs bénignes et malignes,
  • ulcères
  • hyperplasie adénoïde,
  • tumeur de la gorge

L’intérêt de la fibroscopie nasale

La procédure permet, entre autres, de visualiser précisément le pharynx et le larynx afin de mettre en évidence toutes les principales pathologies de ces districts corporels.

La fibroscopie est particulièrement adaptée à l’étude de tous les types de dysphonie car elle permet d’observer le mouvement des cordes vocales pendant que le patient émet la voix de manière naturelle, sans la traction de la langue par le spécialiste comme cela se produit en laryngoscopie indirecte. L’étude minutieuse de la motilité et de la morphologie des cordes est souvent décisive pour évaluer les chances de succès d’un traitement logopédique correctif, tant dans les formes de « dysphonie fonctionnelle » que dans les formes de « dysphonie organique ».

La fibroscopie est également très importante pour l’étude de la respiration nasale. Elle permet de mieux caractériser les causes de l’obstruction nasale et d’identifier la présence d’une polypose nasale.

La fibroscopie est un examen fondamental pour l’évaluation des patients souffrant du syndrome d’apnée nocturne. L’examen permet au spécialiste de mieux comprendre quelle thérapie est la plus adaptée au sujet examiné. Elle permet d’exclure les contre-indications à l’utilisation de la CPAP et de mieux comprendre s’il existe des indications pour une approche chirurgicale pour résoudre l’apnée.

Comment se déroule une fibroscopie nasale?

Préparation à la fibroscopie nasale

En principe, aucune préparation spéciale n’est nécessaire pour subir une fibroscopie nasale. Au cours de la fibroscopie, le patient sera invité à se détendre et à respirer normalement pour permettre une meilleure vue des voies respiratoires. Si le patient éprouve un réflexe de bâillonnement particulièrement fort (nausées), le spécialiste lui appliquera un anesthésique topique sous forme de spray, normalement pas nécessaire.

Déroulement de l’exploration par fibroscopie nasale

La fibroscopie implique l’utilisation d’un instrument à fibres optiques qui est inséré dans les cavités nasales. Elle ne nécessite pas d’anesthésie et n’est pas douloureuse, bien que dans certains cas, elle puisse provoquer une légère sensation d’inconfort et des nausées chez les patients plus sensibles. L’examen est de courte durée.

Combien de temps dure la fibroscopie nasale?

L’examen de fibroscopie a une durée relativement courte, environ 15 à 30 minutes, mais beaucoup dépend de l’état du patient et des interventions chirurgicales effectuées directement pendant l’examen s’il y en a.

La durée de la fibroscopie varie en fonction de la raison de cette exploration. Un simple examen de l’hypopharynx et du larynx ou la réalisation d’une biopsie ne prend que quelques minutes. Les procédures microscopiques au laser CO2 peuvent prendre plus de temps selon la complexité de la lésion à traiter.

Comment se sent on pendant une fibroscopie nasale?

La fibroscopie implique un certain inconfort, car la fibre produit un léger frottement contre la muqueuse nasale et/ou pharyngée. Dans la plupart des cas, l’examen est bien toléré et peut être effectué sans anesthésie. Normalement, elle ne provoque pas de sensation d’étouffement ni de nausées. Cependant, si la zone est plus sensible ou si le patient a un fort réflexe de bâillonnement, il peut être nécessaire d’appliquer un anesthésique.

Quels sont les risques et les complications de la fibroscopie nasale?

Cet examen n’est pas considéré comme dangereux et est généralement indolore. Le patient peut éprouver une sensation désagréable lorsque le fibroscope pénètre dans l’organisme. Le gel anesthésiant appliqué sur la gorge peut rendre le patient mal à l’aise. C’est pourquoi il est recommandé d’attendre au moins deux heures avant d’ingérer de la nourriture. La fibroscopie peut provoquer des saignements et d’autres symptômes bénins dans les heures qui suivent l’intervention, tels que fièvre, douleur, météorisme. C’est un type d’exploration sur et effectué quotidiennement par les médecins spécialistes.

La fibroscopie nasale est-elle également pratiquée chez les enfants ?

L’intervention peut également être pratiquée sur de très jeunes enfants grâce à un instrument pédiatrique plus petit. Dans ce cas également, elle ne nécessite aucun type d’anesthésie mais seulement la collaboration du patient, ce qui n’est pas toujours évident avec les enfants. La fibroscopie permet une visualisation parfaite des structures nasales et est fondamentale pour le diagnostic de toutes les autres pathologies nasales obstructives, par exemple les adénoïdes. Toutefois, la procédure n’est indiquée qu’en cas d’obstruction nasale grave et ne doit pas être pratiquée sur l’ensemble de la population pédiatrique. En général, elle doit être réservée aux cas qui ne répondent pas à la thérapie médicale et qui sont candidats à une procédure chirurgicale invasive.

Finalement, il n’y a pas de contre-indications à la réalisation de la fibroscopie chez les enfants en âge pédiatrique. La procédure n’est pas différente de celle des adultes. Ce qui diffère, c’est le fibroscope, qui est plus fin. Pour les enfants, la fibroscopie est généralement fondamentale dans le diagnostic des pathologies nasales obstructives telles que l’hypertrophie des adénoïdes.