amygdales cryptiques tunisie

Tout savoir sur les amygdales cryptiques

Maladie des Amygdales

Les inflammations répétées de ces organes lymphatiques, comme l’amygdalite chronique, peuvent provoquer la formation d’amygdales cryptiques.

 

Dans notre société, de nombreuses personnes, aussi bien des adultes que des enfants, sont touchées par des pathologies liées aux amygdales. Ces dernières, situées de chaque côté de la gorge, sont constituées de tissu lymphoïde. Lorsqu’elles sont en bonne santé, ces glandes ne sont que peu perceptibles et présentent une teinte rose uniforme. Elles ont une forme ovoïde et constituent la première barrière contre les infections des premières voies respiratoires.

 

DEVIS EXPRESS

Vous souhaitez avoir plus de renseignements

Devis Express

 

Qu’est-ce que l’amygdale cryptique ?

Les amygdales ont une forme similaire à celle d’une ruche faite en tissu lymphatique qui est réduit pendant l’adolescence. Chez certaines personnes, cependant, la forte réduction volumétrique du tissu conjonctif ne compense pas le tissu fibreux.

 

De petites cavités apparaissent alors, de petites poches dans lesquelles peuvent se déposer des résidus alimentaires ou autres qui, au fil du temps, n’étant pas digérés, subissent des processus de putréfaction responsables de la mauvaise haleine.

 

Elles sont appelées amygdales cryptiques pour indiquer l’occupation de l’espace des cavités présentes à la surface des glandes amygdales et souvent accompagnées de plaques blanchâtres et malodorantes, de douleurs aux oreilles, de maux de gorge et de problèmes de déglutition.

 

Cela, comme mentionné précédemment, se produit à cause de la nourriture ou d’autres sédiments qui occupent l’espace des cavités des amygdales et se déposent de façon permanente. Ces dernières peuvent causer une série de désagréments qui doivent être traités convenablement : des stratégies thérapeutiques plus appropriées ou, en cas d’infections graves, avec l’enlèvement des amygdales.

 

Comment survient cette condition ?

Le tissu lymphatique qui les constitue a tendance à se rétrécir, laissant les cavités des amygdales partiellement vides et permettant ainsi l’accumulation de débris infectieux. C’est un trouble qui a tendance à se produire au fil des années lorsque le tissu amygdalien commence à se rétrécir.

 

Les symptômes des amygdales cryptiques sont essentiellement :

  • Maux de gorge (légère douleur, gêne ou picotement) ;
  • Douleur de l’oreille irradiée (otalgie réflexe soutenue par une innervation commune) ;
  • Douleur à la déglutition (odynophagie) ;
  • Dysphagie (difficulté à avaler la nourriture) ;

Si l’inflammation est présente en même temps, les amygdales cryptiques peuvent apparaître rougies. Contrairement à l’amygdalite, la fièvre est absente. Dans certains cas, la matière qui s’accumule dans les cavités est plus difficile à éliminer, elle a donc tendance à rester calcifiée et à former des pierres amygdaliennes.

 

Comment traiter les amygdales cryptiques ?

Le médecin de famille ou l’ORL doit effectuer une évaluation correcte des amygdales cryptiques afin d’intervenir correctement :

          • Pour faciliter la compréhension, il est conseillé de se gargariser avec un rince-bouche antiseptique, une solution saline ou simplement de l’eau.
          • Si votre médecin vous le recommande, prendre des antibiotiques peut s’avérer très utile pour éliminer sélectivement l’agent pathogène responsable de votre maladie.
        • Le spécialiste ORL exerce généralement une légère pression sous les amygdales avec un abaisse langue, ce qui est suffisant pour libérer les cavités ou les agents pathogènes se sont déposés ;
        • Dans les cas les plus difficiles, une amygdalectomie est pratiquée, c’est-à-dire l’ablation des amygdales : le patient est libéré de la gêne persistante de la mauvaise haleine et du corps étranger gênant présent près de la gorge ;

        En quoi consiste la chirurgie ?

        Après avoir fait un bilan et une échographie cérébrale, une anesthésie générale est pratiquée par voie intraveineuse. Les amygdales peuvent être enlevées de 5 façons :

        • Ablation chirurgicale classique : les amygdales sont sectionnées et des substances anti hémorragiques sont appliquées pour fermer les vaisseaux sanguins;
        • Diathermie : les amygdales sont « brûlées » avec une sonde et le risque de saignement est fortement limité ;
        • Coblation : la procédure est similaire à la diathermie, à différence que les températures atteintes sont plus basses. L’élimination du tissu amygdalien se fait au niveau moléculaire, sans provoquer de saignement ou d’irritation ;
        • Laser : les amygdales sont enlevées par l’utilisation de rayons à haute énergie ;
        • Ultrasons : Les amygdales sont retirées grâce à l’utilisation de vibrations à haute fréquence émises par des instruments appelés ultrasons lorsqu’ils entrent en contact avec les tissus.

         Le temps nécessaire pour cette opération peut varier de 20 minutes à un maximum d’une heure.

         

        Régime alimentaire et nutrition en postopératoire

        Une bonne hydratation doit être maintenue pour éviter la déshydratation.

        La reprise d’un régime alimentaire doit être progressive. Pour une meilleure santé, il est recommandé de consommer les aliments à température ambiante et d’éviter ceux qui sont chauds ou bouillants, car ils peuvent causer des saignements.

         

        Pour un bon rétablissement, il est recommandé d’opter pour une alimentation en douceur dès le début, en passant d’abord par des liquides avant de passer aux repas à base de pâtes dans un bouillon de légumes, de la purée ou de la semoule. Les jours suivants l’intervention, il est préférable de choisir des aliments doux et faciles à manger pour faciliter la récupération.

         

        Il faut absolument éviter la nourriture :

        • Epicée ;
        • Trop salé ;
        • Des boissons acides (par exemple, vinaigre ou citron) ;

        Pour protéger les enfants, il est recommandé de ne pas leur donner de sucettes, biberons ou de leur faire boire avec une paille, car cela pourrait causer la rupture de vaisseaux sanguins et entraîner des saignements.

         

        Pour une récupération efficace, il est recommandé de se conformer attentivement à ces instructions : tant qu’il n’y a pas de contre-indications ni de complications, il est tout à fait possible de réintégrer un régime alimentaire normal dans un délai de 10 à 15 jours.

         

        Pour une meilleure compréhension, il est préférable de suivre les instructions données par le personnel soignant de l’hôpital.

        Pendant la convalescence, il est recommandé de contacter le médecin traitant ou le chirurgien en cas de :

        • Saignement (sang de la bouche) ;
        • Une forte fièvre ne répondant pas aux antipyrétiques ;
        • Une douleur intense non contrôlée par des médicaments ;
        • Déshydratation ;

        Foire aux questions amygdales cryptiques

        Comment prévenir la formation des amygdales cryptiques

        Il existe des mesures préventives qui contribuent à réduire les troubles liés à cette affection :

        • Une bonne hygiène buccale : le nettoyage quotidien ne doit jamais être négligé et doit également comprendre le brossage de la langue ;
        • Eviter de fumer ;
        • Maintenir une bonne hydratation en buvant suffisamment d’eau tout au long de la journée ;

        Devis Gratuit