pied-bot

Pied bot : causes, traitements, opération

Qu’est-ce qu’un pied bot ?

Le pied bot est une malformation du pied (et de la jambe) qui se présente dans une position incorrecte dès la naissance. Le pied bot est défini comme tel lorsque, si on le manipule pour qu’il prenne une position  » normale « , il a tendance à revenir et ne parvient pas à maintenir la position correcte. Évidemment, même à partir d’une simple observation visuelle, il ne semble pas droit mais clairement « tordu ». Les conséquences pied bot peuvent se manifester avec de graves problèmes tels qu’une arthrose précoce du pied et de la cheville, une limitation importante de l’activité motrice avec des difficultés à faire du sport, voire une boiterie grave.

La torsion de la cheville peut empêcher l’enfant de marcher sur la plante du pied. Pour compenser, l’enfant marchera maladroitement sur l’extérieur du pied ou, dans les cas graves, même sur le dessus du pied, ce qui entraînera des callosités ou de grandes plaies aux points d’appui.

Le spécialiste du pied bot est un chirurgien orthopédique qui collabore avec une équipe multidisciplinaire formée par des médecins, un chirurgien pédiatrique, anesthésiste, infirmières ..

Il existe également un autre type de pied bot, qui, pour des raisons extrinsèques (réduction du liquide amniotique, position anormale dans l’utérus, malformations utérines) a maintenu pendant les derniers mois de la vie intra-utérine une position forcée qui a conditionné son aspect à la naissance. Mais contrairement aux autres formes de pied bot, dans ce cas, l’aspect du pied n’est que transitoire et tend à se résorber spontanément ou par des manipulations correctives qui accompagnent le pied vers la restauration de sa forme physiologique.

Causes

Le pied bot est une déformation du squelette qui peut se produire sur plusieurs plans, dont l’équinisme ne décrit qu’un seul. La cause la plus fréquente est le pied bot congénital. Le pied bot congénital peut présenter différents types de déformation dans sa manifestation.

C’est une pathologie très fréquente dans les pays africains et assez répandue dans les pays méditerranéens.

Dans les pays en développement, il s’agit d’un problème encore plus important, car il peut être une cause de mortalité en raison du handicap à la marche qu’il entraîne.

Traitements

La méthode Ponseti est une technique développée dans les années 1970 pour le traitement du pied bot. Elle est basée sur l’application de craies correctrices qui doivent être portées par l’enfant jusqu’à ce qu’il puisse marcher. De cette façon, le pied peut être corrigé au fur et à mesure de sa croissance. Néanmoins, il est possible que cette méthode ne suffise pas à corriger définitivement le problème. Le problème créé par cette méthode est l’écrasement des os qui se forment. Lorsque le plâtre est retiré, le pied a l’air normal, mais à l’intérieur, les os et les articulations sont parfois écrasés et déformés.

Il existe une différence considérable entre les déformations post-traumatiques, qui surviennent de manière aiguë chez l’adulte, et les déformations congénitales, autour desquelles les capacités proprioceptives et le squelette se sont adaptés et façonnés au cours de la croissance du patient.

Toutefois, lorsque la déformation entraîne des douleurs et un handicap, il est conseillé de programmer une correction, dont l’objectif principal doit être de permettre au patient de poser le pied complètement sur le sol, en corrigeant le pied bot.

Dans ces cas, l’allongement du tendon seul est rarement efficace, et le plus souvent, des corrections squelettiques associées à la chirurgie du tendon sont nécessaires, qui doivent être planifiées sur la base de radiographies du pied et de la cheville prises en charge (c’est-à-dire debout au moment de l’intervention).

Parfois, la cheville est atteinte de manière irréversible et la planification et l’implantation d’une prothèse de cheville sont nécessaires, mais cela doit être combiné avec tout le temps nécessaire pour assurer un appui au sol plantigrade et confortable.

Les résultats de la déformation peuvent être très bien tolérés pendant des années.

Devis Gratuit

L’opération du pied bot

Dans certains cas spécifiques, il est recommandé de soumettre le pied bot à un traitement chirurgical traditionnel selon la méthode Codivilla, qui implique une chirurgie correctrice à l’âge de 3-4 mois (pour des raisons d’anesthésie, il est nécessaire que l’enfant ait atteint un poids de 6 kg). Il s’agit souvent de ces rares cas où le pied ne répond pas au traitement par plâtres, et où il est donc indiqué de procéder à une libération chirurgicale pour corriger la déformation. Il s’agit également de certaines situations qui, pour des raisons logistiques ou familiales, n’ont pas la possibilité d’effectuer les contrôles fréquents requis par la méthode Ponseti et préfèrent opter pour un traitement différent.

L’opération du pied bot implique une double incision chirurgicale (une à l’arrière et une à l’intérieur du pied), puis une libération/élongation du tendon, du muscle et des structures articulaires qui bloquent le pied dans la position déformée. La durée de cette opération est d’environ 45 à 60 minutes par pied, selon la gravité de l’affection. A la fin, un plâtre est réalisé jusqu’à la racine de la cuisse, ce qui permet de maintenir la correction obtenue.

L’hospitalisation pour l’opération du pied bot dure généralement environ 7 jours, répartis entre :

  • une phase d’étude préopératoire (analyses sanguines, examen anesthésique, examen électrique pour étudier la fonction des muscles du pied bot, radiographie panoramique de la colonne vertébrale et du bassin pour rechercher des malformations associées)
  • une phase de contrôle post-opératoire (vérification de l’état général de l’enfant, ainsi que de l’absence de troubles locaux au niveau du pied plâtré, en raison du risque de gonflement des orteils, de douleurs, de souffrance de la plaie chirurgicale, etc. dans les jours qui suivent l’opération). Elle est plus longue que celle requise pour l’opération de ténotomie du tendon d’Achille, car il s’agit d’une opération beaucoup plus invasive. Après l’opération, le patient devra porter des attelles pieds bot et des chaussures pied bot afin de garantir une bonne guérison.

Une fois la chirurgie pied bot effectuée, les résultats sont remarquables immédiatement après l’opération.