Pathologies-cardiovasculaires -et-diagnostic

Pathologies cardiovasculaires et diagnostic

Quels sont les troubles cardiovasculaires les plus communs ?

Les pathologies du coeur

Les maladies, les troubles et les problèmes cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde, une position qui se confirme depuis plusieurs années.

Les maladies cardiaques, qui relèvent du champ de soins de la cardiologie, sont assez hétérogènes, selon la nature et les zones du cœur concernées. Toutes produisent des dysfonctionnements plus ou moins graves selon la sévérité du défaut ou de l’anomalie.

Parmi les principales, on trouve :

  • Arythmie ou anomalies du rythme cardiaque : tachycardie, bradycardie, fibrillation auriculaire, extrasystole.
  • Infarctus du myocarde, causé par l’interruption complète de l’apport de sang oxygéné au myocarde, généralement due à une occlusion des artères coronaires, ce qui entraîne la mort du tissu lui-même.
  • Malformation cardiaque congénitale.
  • Cardiomyopathies ou hypertrophie du cœur.
  • Maladies causées par des agents infectieux qui affectent le cœur en provoquant une inflammation comme l’endocardite ou péricardite.
  • Maladies dues à des défauts de fonctionnement des valves cardiaques telles que la sténose, le prolapsus ou l’insuffisance cardiaque.
  • Maladies causées par des problèmes de vaisseaux sanguins (athérosclérose, angine de poitrine).

Tous ces troubles peuvent donner des symptômes très nuancés, difficiles à reconnaître, ou plus graves et même dramatiques, comme le cas de l’infarctus du myocarde.

Devis gratuit
Les autres conséquences possibles d’une maladie cardiaque non reconnue et non traitée sont les suivantes :

  • L’insuffisance cardiaque, dans laquelle le cœur ne peut pas pomper le sang nécessaire au bien-être de l’ensemble du corps.
  • L’AVC ischémique, lorsque l’apport sanguin au cerveau est soudainement interrompu en raison de la rupture ou de l’occlusion d’une artère ;
  • Anévrisme, formation d’un renflement sur la paroi artérielle qui peut « éclater » et provoquer une hémorragie interne mortelle ;
  • Maladie artérielle périphérique, réduction du flux sanguin dans les artères des membres supérieurs et/ou inférieurs ;
  • Arrêt cardiaque soudain.

Les troubles des veines et des artères

D’autres troubles affectant les artères et les veines sont :

  • L’hypertension artérielle, qui est l’augmentation de la pression artérielle au-delà des valeurs physiologiques (80-120 mmHg), notamment lorsque les valeurs dépassent 140 mmHg pour la pression maximale (systolique) et 90 mmHg pour la pression minimale (diastolique). L’augmentation de la pression oblige le cœur à travailler davantage et donc à se surmener.
  • La thrombose veineuse profonde, causée par la formation d’un caillot dans une veine profonde, c’est-à-dire située en profondeur dans le corps. La formation du caillot va obstruer la circulation du sang. La thrombose veineuse profonde est plus fréquente dans les jambes, mais elle peut également se former dans les bras, le cou et les veines abdominales.

Ces événements aigus et chroniques ne surviennent que rarement sans signes , c’est pourquoi la prévention de la santé cardiovasculaire passe par des contrôles réguliers à effectuer surtout après l’âge de 50 ans chez les hommes et les femmes, même avant en présence de symptômes spécifiques, de facteurs de risque et d’antécédents familiaux. En détectant les problèmes cardiovasculaires dès leur première manifestation, il est possible d’éviter de nombreuses conséquences négatives ou dramatiques.

Quels sont les symptômes les plus courants des troubles du cœur et du système circulatoire ?

Les symptômes à surveiller, communs à de nombreux types de troubles du cœur et du système circulatoire, sont les suivants :

  • Douleur dans la poitrine, l’estomac, la gorge, le bras gauche ou la région rétrosternale.
  • Essoufflement
  • Étourdissement.
  • Vertiges.
  • Arythmie (tachycardie ou bradycardie), rythme cardiaque irrégulier.
  • Pâleur, lèvres bleuâtres.
  • Faiblesse, fatigue extrême.
  • Gonflement des pieds, des chevilles, des jambes, des paupières.
  • Tendance à l’effondrement, évanouissement.

Les examens et les traitements en cardiologie

Les prestations sanitaires les plus demandées en cardiologie, à commencer par les examens de dépistage, sont les suivants :

  • Examen cardiologique.
  • Coronarographie (angiographie coronaire).
  • Prélèvement veineux pour analyser le profil lipidique (cholestérol, triglycérides, etc.).
  • Echo Doppler cardiaque.
  • Echo Doppler des troncs supra-aortiques après examen physique.
  • Échographie cardiaque.
  • Électrocardiogramme (ECG).
  • Stress test
  • Endoarteriectomie carotidienne.
  • Imagerie par résonance magnétique cardiaque.
  • Chirurgie de revascularisation cardiaque.
  • Tomographie informatisée.
  • Scintigraphie myocardique.
  • Gestion du traitement anticoagulant oral.
  • Greffe cardiaque.

Quand faire une visite chez le cardiologue ?

Contrôler le cœur lorsque nous sommes en bonne santé est le meilleur moyen de prévenir les pathologies cardiaques ou cardiovasculaires. En effet, un examen cardiologique approfondi peut détecter des problèmes que l’on ne soupçonnait pas. Le cardiologue peut également donner des indications sur la manière de prévenir d’éventuels problèmes cardiovasculaires. En particulier, il est conseillé de se soumettre à un examen cardiologique au moins tous les 5 ans si vous avez plus de 40 ans et plus fréquemment en présence des facteurs de risque suivants :

  • Hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé, vérifiable par des analyses de sang).
  • Une pression sanguine élevée (hypertension).
  • L’obésité.
  • Le diabète.
  • Dépression.
  • Sédentarité et inactivité (moins de 30 minutes d’activité physique par jour), en particulier pour les aidants de longue durée qui sont alités depuis des semaines.
  • Le tabagisme à long terme. Fumer double le risque d’apparition de maladies cardiovasculaires.
  • Membres de la famille ayant reçu un diagnostic de maladie cardiovasculaire.

L’examen cardiologique commence par l’anamnèse, une série de questions dont le médecin tire des informations utiles pour le diagnostic. Le médecin s’enquiert de la présence de symptômes liés à une maladie cardiaque (douleur, essoufflement, malaise, etc.), du mode de vie du patient, de la prise de médicaments et des antécédents familiaux de troubles cardiaques ou vasculaires.

Ensuite, l’examen physique permettra au cardiologue de vérifier une série de paramètres utiles au diagnostic : pâleur, humeur, poids, signes de gonflement des membres inférieurs. Grâce au sphygmomanomètre, il va mesurer la tension artérielle du patient. En plaçant une main sur la poitrine de la personne, le cardiologue détermine la taille du cœur et vérifie qu’il n’est pas hypertrophié. Il palpe l’abdomen pour détecter toute hypertrophie du foie.

Il vérifiera ensuite l’état des veines et des artères par une série de tests. L’auscultation au stéthoscope permet d’écouter les bruits des poumons, du cœur et des vaisseaux sanguins pour identifier toute anomalie.

Souvent à ce stade le médecin prescrit des traitements et/ou des changements de mode de vie, ou demande des examens complémentaires.