chirurgie des oreilles décollées

Otoplastie chez les plus jeunes

Le sujet de l’otoplastie chez les enfants est très débattu dans le monde varié de la médecine. Cela n’est pas sans raison : en matière de chirurgie, plusieurs facteurs interviennent, notamment psychologiques. Quand un enfant doit-il être opéré ?

La question est fortement débattue, mais certaines théories modernes préfèrent un courant particulier qui prévoit que l’opération d’otoplastie a lieu à l’âge scolaire. La motivation est très simple : elle permet d’éviter que le garçon ou la fille n’entre en contact avec des phénomènes désagréables tels que le harcèlement, un phénomène malheureusement de plus en plus présent et croissant dans le monde.

Otoplastie chez les enfants

Si le petit a des défauts esthétiques très évidents (comme des oreilles décollées extrêmement prononcées), il lui sera très difficile de faire face à l’école et aux taquineries de ses camarades de classe. C’est précisément pour cette raison que les dernières théories préconisent clairement la chirurgie à l’âge de 8/10 ans environ.

Ce faisant, l’enfant continue son chemin vers l’école sans souffrir de traumatismes de complexes ou psychologiques dû à un défaut physique des oreilles. Une telle décision peut changer positivement toute l’attitude que l’enfant aura envers lui-même ou envers les autres pour le reste de sa vie.

Otoplastie à huit ans

Certains pourraient faire valoir que huit ans, c’est encore un âge trop jeune pour se faire opérer. En réalité, à cet âge, l’oreille de l’enfant est assez développée pour que le chirurgien plastique puisse l’opérer sans difficulté particulière. Bien entendu, à cet âge, l’anesthésie sera différente de celle d’un adulte.

Lorsqu’un adulte décide d’opérer, il sera sous anesthésie locale, alors qu’avec un enfant de moins de douze ans, les choses changent. Le médecin, s’il décide d’opérer à la suite de l’otoplastie, devra le soumettre à une anesthésie générale.

Les techniques utilisées par les chirurgiens sont principalement de deux types : avec ou sans incision. Dans les deux cas, il faut noter que ce type de chirurgie n’a pas d’effet sur l’audition. La méthode d’incision est la plus pratiquée et est réalisée avec une coupure dans le dos de l’oreille, donc non visible, de sorte que le chirurgien peut ensuite remodeler selon l’apparence souhaitée et évaluée en préopératoire durant la visite entre le patient et le chirurgien. La petite incision permet d’enlever la matière cartilagineuse, puis de procéder à une suture ultérieure.

L’otoplastie au laser sur les enfants

La correction chirurgicale des oreilles décollées, qui était jusqu’à il y a quelque temps effectuée à l’hôpital, est maintenant devenue une procédure considérée comme peu invasive et rapide grâce à l’utilisation de lasers.

L’otoplastie est indiquée chez les patients d’âge pédiatrique parce que le développement des oreilles est considéré comme achevé dans un pourcentage très élevé et parce que l’on estime que la correction précoce du défaut est conseillée afin d’éviter le profond malaise psychologique causé par les plaisanteries des camarades de classe.

La croissance des oreilles ne provoque généralement pas la réapparition du défaut ou la création d’un nouveau défaut tel qu’un défaut asymétrique. Dans les très rares cas, une courte correction chirurgicale permettra de remédier à la situation.

Il s’agit d’une procédure peu invasive, tant du point de vue chirurgical que anesthésiologique.

Le plus surprenant dans cette opération est que la solution à cette imperfection est demandée par l’enfant lui-même, qui, stressé par les plaisanteries de ses amis, se présente très déterminé lors de la visite avec le chirurgien. La personnalité du petit patient en bénéficie et après l’opération, il acquiert une plus grande sécurité et sérénité. Et c’est précisément ce que la chirurgie esthétique doit rechercher.

Otoplastie chez les enfants : quand faut-il intervenir ?

Les oreilles décollées, sont un véritable souci pour ceux qui les ont. Surtout lorsqu’ils sont enfants. Nous parlons, en effet, d’un défaut physique qui entraîne souvent des implications psychologiques chez les personnes de tout âge et de manière plus évidente et incisive pendant l’âge scolaire, où il est assez fréquent d’être ciblé pour un ou plusieurs défauts physiques. Les oreilles décollées peuvent être facilement résolues par une intervention d’otoplastie peu invasive, qui peut déjà être effectuée à un jeune âge, à partir de 5-6 ans. Cette chirurgie esthétique est l’une des rares qui peuvent être pratiquées sur les enfants, lorsque le développement est considéré comme complet (il est généralement recommandé de la pratiquer après l’âge de 9 ans pour avoir une sécurité complète) et lorsque la tâche commence à montrer un certain inconfort psychologique et social important et limitant pour la sérénité de la personne.

L’otoplastie est désormais une opération de routine, très simple à réaliser, mais elle reste une opération chirurgicale que le médecin spécialiste doit pouvoir gérer d’un point de vue psychologique, vis-à-vis du patient et des parents. Souvent, en fait, cette opération est davantage due au « malaise » des parents qu’au réel malaise des enfants, avec lesquels le chirurgien va établir une relation de semi-jeu, en plaisantant et en les distrayant, pour minimiser la raison de l’opération et pour être dans une salle d’opération avec de nombreux médecins autour.

De nombreux psychologues s’accordent à dire qu’il serait souhaitable de faire subir à l’enfant une chirurgie esthétique de l’oreille à un stade précoce de l’âge préscolaire afin d’éviter les traumatismes et les plaisanteries à un stade précoce. Le traumatisme chirurgical de l’otoplastie au laser est minime : l’opération est réalisée en chirurgie de jour afin que le patient pédiatrique puisse rentrer chez lui quelques heures après l’opération.

L’otoplastie chez l’enfant et développement

L’argument qui était traditionnellement utilisé pour éviter de procéder à une otoplastie chez les enfants était lié à la croissance du patient et à la possible altération du résultat due au développement du corps. En pratique, on pensait que la croissance du pavillon de l’oreille serait déformée.

La science et la recherche médicale ont établi que les oreilles opérées ne sont pas déformées et que, par conséquent, la correction précoce de l’imperfection en question ne présente pas d’inconvénients spécifiques. Plusieurs études ont confirmé la pertinence d’une correction précoce.

En conclusion que l’otoplastie peut être réalisée en toute sécurité à un âge plus précoce que prévu sans interférer avec la croissance de l’oreille opérée.