Obésité chez les enfants et les adolescents

Obésité chez les enfants et les adolescents

Quelle est l’incidence actuelle de l’obésité chez les enfants ?

Aujourd’hui, les cas d’obésité ou de surpoids extrême touchent principalement les populations adultes des pays les plus développés et atteignent des pourcentages de 20 à 30 %.

Récemment, l’OMS a mis en évidence une augmentation de l’obésité à l’adolescence : en Europe, en effet, la prévalence est 10 fois plus élevée que dans les années 1970.

De nos jours, l’obésité et le surpoids sont responsables de :

  • Diabète de type 2 dans le 80% des cas ;
  • 35 % des cas de cardiopathie ischémique ;
  • Hypertension chez les adultes avec un pourcentage de 55%, la cause d’environ 1 million de décès chaque année et l’augmentation des années passées en mauvaise santé.

Quelles sont les causes de l’obésité à l’adolescence ?

Les principales causes de l’obésité chez les adolescents sont le comportement, la sédentarité et l’augmentation du contenu énergétique de l’alimentation.

La prévalence du surpoids et de l’obésité chez les sujets âgés de 6 à 11 ans est très élevée au niveau national : 23,6% des enfants sont en surpoids ; 12,3% sont obèses.

Aujourd’hui, 1 enfant sur 3 est en surpoids.

Les causes les plus fréquentes de l’obésité sont :

  • Le manque d’activité physique (statistiquement, seul un enfant sur 10 pratique un sport de manière correcte) et les mauvaises habitudes alimentaires ;
  • La superficialité des parents qui ignorent souvent le problème ;
  • Abus des jeux vidéo et de la télévision.

Prévention de l’obésité chez les plus jeunes

L’importance du “bon exemple” donné en famille

L’exemple donné par la famille est le plus significatif : il n’est pas possible d’attendre d’un adolescent qu’il suive une alimentation saine et équilibrée si tous les membres de sa famille ignorent l’importance de l’éducation alimentaire.

L’un des principaux problèmes causés par l’obésité à l’adolescence est que, dans la plupart des cas, les conséquences se répercutent à l’âge adulte, entraînant l’apparition de pathologies, même graves. Parmi ces pathologies on retrouve :

  • Les maladies cardio-cérébro-vasculaires
  • Le diabète
  • Les accidents vasculaires cérébraux,
  • Certains types de néoplasie (seins, vésicule biliaire, endométriale, colorectale et rénale).

L’importance de la prévention

Au cours des 30 dernières années, le nombre de cas d’obésité chez les enfants a augmenté de manière significative et les chiffres sont en constante augmentation.

C’est pourquoi l’Organisation mondiale de la santé a défini la prévention de cette pathologie comme un objectif primordial de santé publique, également en Italie.

Le surpoids et l’obésité infantile représentent une véritable urgence sanitaire dans le monde occidental, tant pour les risques à court, moyen et long terme qu’ils comportent, que pour les coûts sociaux et sanitaires qu’ils impliquent. Cette situation a incité de nombreux cliniciens à rechercher les stratégies les plus efficaces pour contrôler et réduire l’augmentation progressive du nombre d’enfants obèses dans les pays occidentaux.

Chirurgie bariatrique chez les enfants et les adolescents

La chirurgie bariatrique chez les jeunes aide à prévenir d’autres maladies

Une étude publiée dans le New England Journal of Medicine, qui a examiné le cas de 242 adolescents âgés de 13 à 19 ans ayant subi une chirurgie bariatrique (bypass gastrique et sleeve), a montré que l’opération avait des effets bénéfiques significatifs dans 90 % des cas traités. Alors que 98 % des sujets interrogés avaient un poids corporel de plus de 140 kg et un indice de masse corporelle (IMC) de plus de 40, trois ans après l’opération, la plupart d’entre eux pesaient au moins 40 kg de moins.

Selon les spécialistes, l’opération peut également aider les adolescents à éviter les complications liées à l’obésité, comme le diabète, l’apnée obstructive du sommeil et l’hypertension artérielle. Une autre recherche menée en Arabie Saoudite a également montré que des enfants et des adolescents obèses âgés de 5 à 21 ans, ayant subi une chirurgie bariatrique, avaient perdu 62 % de leur excès de poids dans les deux ans suivant l’opération, évitant ainsi l’apparition d’autres maladies.

Bypass, anneau gastrique et sleeve gastrique chez les enfants et les adolescents

Il existe plusieurs techniques de chirurgie bariatrique, le bypass gastrique, l’anneau gastrique et la sleeve gastrique, mais on n’a pas encore déterminé laquelle est la meilleure pour les enfants et les adolescents. Les interventions chirurgicales les plus couramment pratiquées ont un double mécanisme d’action restrictif et hormonal, par lequel elles réduisent la faim et anticipent la satiété.

Ces dernières années, la chirurgie bariatrique a été largement testée dans le contexte des populations adolescentes (<18 ans), bien que les effets à long terme dans cette population ne soient pas encore connus. Les directives actuelles sont plus strictes dans ce groupe d’âge délicat et concernent non seulement les limites de poids, mais aussi la nécessité d’avoir atteint la maturité et la croissance du squelette et la capacité d’adhérer aux programmes pré et postopératoires. En effet, avant l’opération, il est obligatoire d’avoir suivi un traitement médical pendant au moins six mois dans un centre spécialisé, tandis qu’après l’opération, il est important d’avoir accès à une structure de soutien pédiatrique spécialisée. Les chirurgies de l’obésité sont très puissantes, mais elles ne sont pas infaillibles si elles ne sont pas gérées de la meilleure façon possible. La sélection minutieuse des candidats est fondamentale pour obtenir les meilleurs résultats. Cependant, d’autres études à long terme sont nécessaires. La limite de l’application de la chirurgie bariatrique uniquement aux sujets adultes a été dépassée, toujours avec une prudence raisonnable et avec la prérogative que chaque cas individuel est un cas unique et nécessite donc une approche personnalisée.