Mal de dos

Mal de dos : quand faut-il opérer ?

Pourquoi le  mal de dos apparaît-il ?

La lombalgie chronique, plus communément appelée « mal de dos », est une affection quelque peu invalidante et constitue la première cause d’arrêt de travail dans le monde occidental.

Cette douleur est un symptôme causé par le vieillissement de la colonne vertébrale et en particulier du disque intervertébral, qui est principalement constitué d’eau. Avec le temps, le disque perd progressivement son hydratation et s’amincit. En raison de cette affection, les vertèbres ont tendance à trop bouger et les facettes articulaires, c’est-à-dire les articulations qui assurent la mobilité de la colonne vertébrale, commencent à se frotter les unes contre les autres et, en s’enflammant, provoquent des douleurs.

Que se passe-t-il lorsque le mal de dos s’aggrave ?

Les patients atteints de lombalgie chronique souffrent de crises de douleurs dorsales très intenses et parfois paralysantes, qui peuvent les conduire à rester alités pendant plusieurs semaines. Ces épisodes peuvent se produire jusqu’à deux ou trois fois par an et peuvent altérer considérablement la qualité de vie d’une personne. Un exemple classique est celui du disque vertébral qui s’amincit et s’affaisse en raison de la perte de son hydratation normale. Dans ce cas, les structures vertébrales s’enflamment, ce qui entraîne la production d’un liquide qui stimule les nerfs et provoque des douleurs chez le patient. On peut donc dire que la lombalgie chronique est associée à une instabilité vertébrale.

Maux du dos et chirurgie

Quand la chirurgie est-elle nécessaire ?

En cas de mal de dos, il faut intervenir chirurgicalement si les patients n’ont pas bénéficié des thérapies conservatrices (physiothérapie, gymnastique posturale…). Il s’agit de techniques qui renforcent et allongent les muscles abdominaux et lombaires contribuant à une colonne vertébrale plus stable. La chirurgie vise d’une part à bloquer les vertèbres et d’autre part à corriger les défauts de courbure vertébrale (comme la scoliose) ou le déséquilibre de la colonne vertébrale dans le plan sagittal. En effet, la colonne vertébrale doit avoir une courbure convexe antérieure dans la région lombaire car c’est la meilleure façon de décharger le poids du corps. Lorsque la colonne vertébrale perd cette courbure et devient droite, la contrainte sur les structures vertébrales augmente, ce qui peut entraîner des douleurs dorsales.

Mal de dos, quand recourir à la chirurgie mini-invasive ?

Afin d’identifier l’option thérapeutique la plus adaptée, il est tout d’abord important de reconnaître la pathologie à l’origine du mal de dos. Dans le cas des discopathies et des hernies discales, nous avons généralement affaire à des patients jeunes, qui peuvent avoir entre 20 et 40 ans. Dans ces cas, la microchirurgie est la procédure de choix. La nature mini-invasive ne concerne pas tant la taille réduite des coupes, mais plutôt la portion réduite de tissu osseux et ligamentaire sur laquelle le chirurgien opère. Dans la mesure du possible, cette option doit être préférée à la chirurgie endoscopique, car elle est associée à moins de dommages neuronaux et, par conséquent, à moins de douleurs postopératoires. Le cas de l’arthrodèse, nécessaire dans le spondylolisthésis, est différent. Les patients souffrant de telles pathologies sont âgés d’au moins 65-70 ans, et dans certains cas, il est possible d’intervenir avec une décompression associée à une fixation instrumentée. Il s’agit d’une procédure chirurgicale qui vise à obtenir une stabilisation de la colonne vertébrale et, si nécessaire, une décompression des structures nerveuses. Pour obtenir ces résultats, l’insertion percutanée de vis peut être utilisée pour rétablir un alignement correct des vertèbres affectées. La procédure est guidée par des tomodensitogrammes peropératoires et un neuronavigateur, une sorte de « Gps » qui utilise une carte anatomique très précise pour guider la main du chirurgien.

Des solutions encore différentes sont requises pour les douleurs dorsales causées par des fractures. Selon la gravité de la fracture, le spécialiste indiquera une approche conservatrice, suggérant l’utilisation d’attelles ou de colliers, ou un traitement chirurgical mini-invasif, associé à une fixation instrumentée.

Pourquoi se faire opérer ?

La chirurgie peut donc être la réponse définitive au mal de dos. Grâce à des techniques peu invasives, sans incisions ouvertes, le patient pourra retourner rapidement à ses activités quotidiennes. La plupart des personnes qui souffrent de lombalgies et de maux de dos chroniques déclarent ressentir un poids sur leur colonne vertébrale, se sentir très contractées et raides. Cependant, très souvent, ces mêmes patients sont terrifiés à l’idée que des vis ou des barres à l’intérieur de leurs vertèbres puissent entraîner une raideur accrue du dos. En réalité, c’est l’instabilité vertébrale et la discopathie dégénérative qui rendent les muscles dorsaux de la colonne vertébrale plus contractés, de sorte que les patients se sentiront beaucoup moins raides après l’opération qu’avant celle-ci.

 

DEVIS EXPRESS

Vous souhaitez avoir plus de renseignements

Devis Express
Quand prévoyez vous de voyager ?

 

Prévention des douleurs du dos

Bien que la dégénérescence des tissus associée à de nombreux cas de lombalgie soit un phénomène naturel avec l’âge, certaines mesures peuvent aider à la combattre, à prévenir le mal de dos et à éviter qu’il ne devienne chronique.

La scoliose, hyperlordose lombaire, la dysmétrie des membres inférieurs et les mauvaises postures ne sont que quelques-uns des facteurs sur lesquels il est possible d’agir pour réduire le risque de leur aggravation. Comme d’autres problèmes qui peuvent affecter la statique de la colonne vertébrale, ils doivent être traités à temps et de manière spécifique, en s’appuyant sur les conseils des médecins.

La prévention doit commencer dès l’âge scolaire, lorsque les bureaux et les pupitres doivent être à une hauteur appropriée et que les sacs à dos et les porte-documents ne doivent pas être trop lourds. Des précautions similaires s’appliquent également à l’âge adulte, lorsque les postes de travail doivent être adaptés aux caractéristiques individuelles. Enfin, il est important de rappeler que l’activité physique est également importante. D’une part, elle permet de maintenir une structure musculaire qui soutient la colonne vertébrale. D’autre part, il est utile de maintenir un poids normal. Le risque de mal de dos dépend en effet aussi de la présence d’un surpoids, et rester en forme permet d’éviter les douleurs lombaires.

Adresse Résidence Yasmine du lac les berges du Lac - Tunis Nord

Téléphone (+216) 55.005.183

Email  contact@tunisiedestinationsante.com

Copyright © 2024 Tunisie Destination Santé