Les -bénéfices-de la-labiaplastie

Les bénéfices de la labiaplastie

Qu’est-ce que la labiaplastie ?

La labiaplastie, également appelée réduction des petites lèvres ou nymphoplastie, est une intervention de chirurgie esthétique des organes génitaux féminins qui vise à éliminer l’hypertrophie des petites lèvres, c’est-à-dire l’excès de peau qui les rend trop grandes, et, si nécessaire, à restaurer le volume des grandes lèvres qui a été perdu au fil du temps grâce à un lipofilling. Il est donc utile pour résoudre les problèmes esthétiques et fonctionnels liés aux cas d’hypertrophie des petites lèvres ou d’asymétrie entre les deux côtés.

Cette imperfection, parfois causée par le simple processus de vieillissement, est souvent présente depuis l’adolescence et/ou peut s’aggraver avec la grossesse.

Petites lèvres hypertrophiées

L’hypertrophie des petites lèvres vaginales est un problème très courant chez les femmes, mais il n’est souvent pas diagnostiqué car la patiente, gênée, ne va pas chez le médecin. L’incidence de cette situation est estimée à environ 5%, cependant, avec les années, elle peut aussi être associée au problème de l’atrophie des grandes lèvres, qui diminuent de volume.

L’hypertrophie des petites lèvres est une source d’insécurité pour certaines femmes et peut être la cause d’une grande gêne, d’un inconfort ou d’une douleur, pouvant même conduire à des infections, notamment de nature fongique, lorsque le problème est très prononcé.

Les petites lèvres hypertrophiées, en effet, dépassant de la limite délimitée par les grandes lèvres, peuvent :

  • devenir « visibles », irritées ou douloureuses lorsque les patientes portent certains vêtements moulants par exemple.
  • provoquer des irritations ou des difficultés fonctionnelles lors de la marche, du cyclisme ou de la pratique de certains sports comme l’équitation.
  • créer une gêne ou une difficulté pendant les rapports sexuels en interférant avec la pénétration.

En quoi consiste la labiaplastie ?

Durant l’opération

Après un marquage minutieux et correct de la muqueuse des lèvres vaginales à enlever, l’incision est pratiquée et l’excédent est retiré à l’aide d’un bistouri à lame froide ou d’un bistouri électrique, suivi d’une suture.

En cas d’hypotrophie des tissus de la région labiale, généralement les grandes lèvres, on procède également à un lipofilling, qui est préalablement prélevé par liposuccion dans les régions riches en tissu adipeux comme l’abdomen, les hanches et l’intérieur des cuisses, etc.

La labioplastie est une procédure chirurgicale assez simple. Elle dure environ 60 minutes sous anesthésie locale avec sédation, ou une heure supplémentaire pour le lipofilling des grandes lèvres.

Le postopératoire

La période postopératoire n’est pas particulièrement douloureuse et est plutôt rapide. Un traitement antibiotique et, si nécessaire, antalgique est prescrit. Pendant les 3 premières semaines, il est recommandé d’utiliser des sous-vêtements en coton hypoallergéniques et amples, des vêtements amples tels que des pantalons larges (survêtements) ou des jupes, afin d’éviter toute pression sur la zone de l’entrejambe, et il est recommandé d’utiliser des protège-slips. Il est normal de ressentir une petite gêne et un gonflement pendant les premiers jours, ainsi que la formation d’un léger œdème qui peut créer un effet momentanément asymétrique. Il est important d’avoir une bonne hygiène intime en utilisant du savon intime et de l’eau pour tamponner la zone. Il est recommandé de poursuivre l’hygiène personnelle avec un nettoyant intime deux fois par jour pendant les 3 premiers mois. L’activité normale peut être reprise immédiatement, et l’activité sexuelle 4 à 6 semaines après l’intervention. Le sport et l’utilisation de tampons doivent être interrompus pendant au moins un mois.

Avantages de la labiaplastie

La labiaplastie présente deux avantages principaux. Elle améliore l’hygiène intime et la symétrie donnant un aspect plus esthétique. De plus, cette intervention peut également accroître le sentiment de sécurité chez certains patients. Cette procédure réduit l’irritation qui peut être causée par le port de vêtements serrés. Il peut également éliminer l’inconfort physique dont se plaignent certaines femmes lorsqu’elles effectuent certaines activités ou exercices, ou pendant les rapports sexuels. En outre, de nombreux patients déclarent atteindre l’orgasme plus rapidement après une labiaplastie.

La labiaplastie réduit les lèvres vaginales, généralement avec un effet à vie. L’accouchement n’invalide pas la chirurgie. Il est vrai, par ailleurs, que la labiaplastie tend à faciliter l’accouchement.

Devis Gratuit

Qui sont les candidates idéales pour une labiaplastie ?

Les candidates idéales pour une labiaplastie ne doivent pas avoir de maladies sexuellement transmissibles. En général, ce sont les femmes qui souffrent de changements après la naissance d’un enfant ou qui ont subi une perte de poids importante qui ont besoin d’une labiaplastie. La patiente doit être en bonne santé et non-fumeuse. Si elle est fumeuse, elle doit arrêter de fumer au moins trois semaines avant l’opération. Les patients de tout âge peuvent subir une labiaplastie. Pour les adolescents, le consentement parental est requis. La patiente ne doit pas avoir ses règles le jour de l’opération.

Quels sont les risques possibles de la labiaplastie ?

Il y a quelques risques associés à la labiaplastie :

  • Saignement, infection, ecchymoses, caillots sanguins et bactéries
  • Parfois, l’incision s’ouvre
  • Dans le pire des cas, le patient peut ressentir un engourdissement temporaire ou permanent de la zone des lèvres vaginales.
  • Le clitoris peut paraître plus grand
  • Les lèvres vaginales peuvent devenir asymétriques, plissées, décolorées ou gonflées.
  • Inconfort pendant les rapports sexuels

Peut-on effectuer une labiaplastie et une vaginoplastie en même temps ?

De nombreuses femmes préfèrent effectuer les deux procédures (la labiaplastie et la vaginoplastie) en même temps opératoire. Les chirurgiens peuvent réduire la taille des lèvres et, dans le même temps, pratiquer une opération visant à restaurer les tissus vaginaux dilatés (par exemple, à la suite de grossesses multiples). Toutefois, c’est au patient de décider s’il souhaite que les procédures soient effectuées ensemble ou séparément.