des-seins-plus-toniques

Des seins plus toniques avec le lifting mammaire

Qu’est-ce que le lifting mammaire ?

Le lifting des seins ou lifting mammaire est une intervention en chirurgie esthétique qui permet de soulever et de remodeler les seins qui ont tendance à tomber. Cette chirurgie est indiquée lorsque les seins ont perdu leur forme et leur volume d’origine en raison de facteurs tels que la grossesse, l’allaitement, le vieillissement ou la perte de poids.

Si le sein est petit et tombant mais n’a pas perdu de volume, un simple lifting des seins sera nécessaire. Cependant, s’il y a une perte de volume alors cette intervention peut être associée à une augmentation mammaire avec prothèses. Dans le cas de seins particulièrement abondants mais très tombants, une réduction mammaire sera réalisée afin de restaurer la forme, le volume et la compacité.

Le lifting des seins pour qui est-il indiqué ?

Le lifting mammaire ou lifting des seins est recommandé pour les femmes ayant de petits seins car, dans le cas de gros seins, le résultat pourrait être compromis par le poids du sein. En outre, bien qu’il n’y ait pas de limite d’âge, il est nécessaire que le sein ait déjà dépassé le stade de développement complet.

Il est également préférable que l’opération ne soit pas effectuée si une grossesse est prévue. En fait, la grossesse elle-même peut provoquer un étirement supplémentaire de la peau et une chute de la poitrine, annulant ainsi les résultats obtenus avec l’opération.

Y a-t-il un âge idéal pour subir un lifting des seins ?

Il n’y a pas de limite d’âge pour ce type de chirurgie, mais il est préférable d’attendre que les seins soient complètement développés. Chez les femmes qui envisagent une future grossesse, il est préférable de reporter l’opération car la grossesse entraîne un étirement de la peau qui pourrait contrarier les résultats obtenus.

Comment se déroule un lifting des seins ?

La visite préopératoire

Un examen préopératoire est indispensable, au cours duquel le médecin procédera à une analyse minutieuse du sein et des muscles et tissus mammaires afin de déterminer le type d’opération ainsi que la forme et la taille du sein le plus adapté à la structure physique de la patiente.

L’anesthésie

Selon le type d’opération, le médecin décidera d’une anesthésie générale impliquant deux ou trois jours d’hospitalisation, ou même d’une seule journée, dans le cas d’une petite ptose mammaire, où une anesthésie locale avec sédation est pratiquée.

Durée de l’opération

L’opération dure entre une heure et demie et trois heures environ et ne provoque aucune douleur.

Quelles autres opérations peuvent être pratiquées en même temps que le lifting des seins ?

Le lifting des seins peut être réalisé seul avec d’excellents résultats ou en combinaison avec les techniques suivantes :

  • Augmentation mammaire
  • Réduction mammaire
  • N’importe quelle autre intervention en chirurgie esthétique

Y a-t-il des risques ou des complications au lifting des seins ?

Il n’y a pas de complications particulières dans ce type d’intervention. Toutefois, comme il s’agit d’une opération chirurgicale, il existe une possibilité de saignement ou d’infection qui peut être facilement résolue si vous êtes dans un environnement professionnel et spécialisé.

Il est donc nécessaire de s’appuyer sur un spécialiste opérant dans une installation autorisée. Dans le cas des fumeurs, il est nécessaire de garder à l’esprit que le fait de fumer peut augmenter le risque de complications et ralentir le processus de guérison postopératoire.

Il faut également garder à l’esprit que la mastopexie laisse des cicatrices permanentes autour de l’aréole, descendant verticalement jusqu’au sillon sous-mammaire et le long du pli inférieur du sein.

Le lifting des seins présente-t-il des risques ou des contre-indications ?

L’opération est très sûre et ne présente aucun risque si elle est effectuée par un chirurgien esthétique spécialisé dans un établissement spécialisé.

Postopératoire du lifting des seins

À partir du troisième jour, vous pouvez reprendre une vie normale mais en évitant les activités fatigantes, les saunas et l’exposition au soleil. Après 7 à 10 jours, il est possible de reprendre le travail, si ce n’est de manière excessivement pénible. Trois semaines après l’opération de lifting des seins, vous pouvez reprendre progressivement toutes vos activités normales, y compris les activités sportives.

Le résultat d’une intervention de mastopexie est généralement très bon et durable, mais pas permanent, car il sera toujours conditionné par le mode de vie du patient (gain et perte de poids, tabagisme, grossesse, etc.) et les effets inévitables de la gravité et du vieillissement.

Cicatrices du lifting des seins

Les cicatrices resteront plus ou moins visibles selon la réaction du corps et le mode de vie du patient.

Chez les femmes ayant des seins petits et tombants, le résultat est optimal, surtout si l’on combine l’implant de la prothèse, tandis que dans le cas de très gros seins, le résultat esthétique obtenu peut être compromis par la suite par les effets de la grossesse et les changements de poids.

Lifting mammaire et allaitement

Pour le lifting des seins, le chirurgien, en fonction du degré de ptose mammaire présenté par la patiente, pourra procéder en utilisant différentes techniques. Afin de soulever le sein et de le positionner à son emplacement naturel, l’opération peut comporter plusieurs incisions pratiquées en différents points du sein.

En présence d’un sein caractérisé par un degré important de ptose mammaire, des incisions seront pratiquées dans le sillon sous-mammaire et verticalement du mamelon vers le bas. Si le levage du sein nécessite de déplacer le mamelon pour un résultat optimal, une incision péri-aréolaire sera également pratiquée.

Ce type d’incision peut, dans des cas particuliers, affecter l’allaitement.

Toutefois, les mastopexies n’impliquent généralement pas la coupure des canaux galactophores responsables de cette fonction, mais en présence de cas de ptose plus complexes, il peut être nécessaire de procéder à une ablation complète du complexe mamelon-aréole, puis de le repositionner à sa place naturelle.

Lors de l’examen préopératoire, il appartient donc au chirurgien d’informer le patient sur la technique chirurgicale qui sera adoptée lors de l’opération avec les avantages et les inconvénients qui en découlent.