choisir un implant dentaire

Comment choisir un implant dentaire ?

Qu’est-ce qu’un implant dentaire ?

Un implant dentaire est une petite vis en titane encastrée dans l’os qui remplace de façon permanente la racine de la dent. Comme pour toute procédure chirurgicale, il est possible que le corps puisse rejeter la prothèse.

Quels types d’implants dentaires sont disponibles ?

En plus des implants en titane, des implants totalement en céramique sont également fabriqués. Les implants ont des longueurs et des largeurs différentes, en fonction de la section de l’os de la mâchoire dans laquelle ils sont incorporés. En outre, les implants ont des surfaces différentes pour une meilleure qualité de liaison osseuse. En fonction de la qualité et de la quantité d’os disponible, grâce au choix correct de l’implant, nous pouvons éviter des procédures chirurgicales telles que l’augmentation osseuse et le sinus lift. Avant la pose d’un implant, il est nécessaire que le médecin établisse un bon diagnostic et vous explique bien l’état de l’os de la mâchoire, en vous proposant plusieurs choix de thérapie implantaire.

Différences dans la qualité des implants

Le matériau utilisé pour la fabrication de l’implant

La principale caractéristique des implants en titane est leur biocompatibilité totale, ce qui signifie que l’organisme les accepte comme siens et qu’il n’y a pas de rejet des implants dentaires.

Il est également important qu’il n’y ait pas d’additifs tels que le nickel ou le cobalt, qui, chez certains patients, peuvent provoquer des réactions allergiques et réduire le succès de la pose de l’implant.

En raison de leur biocompatibilité, les implants en titane sont plus résistants à la corrosion que d’autres types de matériaux et garantissent ainsi leur durabilité.

La forme des implants dentaires

La forme des implants dentaires joue un grand rôle dans l’ostéointégration et la stabilité des implants. Il est très important de vérifier les implants dentaires.

La surface externe de la dent

Outre la forme de l’implant à l’intérieur de l’os, il est important de déterminer la forme de la partie qui se trouve à l’extérieur de l’os, c’est-à-dire la partie qui est en contact avec la gencive. Par exemple, l’implant en titane à surface lisse convient aux personnes atteintes de pyorrhée, car elles sont moins sensibles aux bactéries.

Une surface rugueuse, en revanche, entraîne un dépôt plus important de plaque, mais permet aux gencives de mieux adhérer à l’implant. Si l’implant doit être placé dans une zone très esthétique, la partie qui sort de l’os ne doit pas être de couleur sombre comme le titane, mais d’un matériau clair comme la zircone.

Ce matériau reproduit fidèlement la couleur de la racine et présente donc 2 avantages :

  • Si la gencive est très fine et permet donc de voir l’implant, une couleur claire apparaîtra, semblable à celle d’une racine naturelle ;
  • Si vous êtes prédisposé à la récession des gencives, après quelques années, vous ne verrez plus la bordure noire typique qui apparaît à celles qui ont des implants datés.

Après la pose de l’implant dentaire

Risques liés aux implants dentaires

Les risques liés à la pose d’implants dentaires sont très faibles. Il est important de procéder à un examen médical détaillé pour exclure les pathologies qui pourraient compromettre le succès de l’implantation comme, par exemple, le diabète décompensé ou l’utilisation de médicaments à base de bisphosphonate.

Il existe également des contre-indications absolues pour lesquelles il n’est pas approprié de subir une chirurgie dentaire, telles que la cirrhose du foie, certains problèmes cardiaques graves et la consommation de drogues. Les patients qui subissent une chimiothérapie et une radiothérapie ne peuvent pas non plus bénéficier d’une chirurgie dentaire.

Implant dentaire : combien de temps dure la convalescence ?

La procédure de pose d’un implant dentaire est assez rapide et simple, mais elle peut entraîner un léger inconfort, comme une légère douleur et un gonflement des gencives, qui a toutefois tendance à disparaître en 4 à 5 jours. Afin de minimiser ces problèmes mineurs, la clinique dentaire Resta prescrit une thérapie antibiotique et antidouleur.

Dans la technique qui n’implique pas l’incision de la gencive et l’insertion de points de suture, la gêne postopératoire est réduite au minimum, voire presque inexistante.

Durée de l’implant dentaire

Un implant peut durer toute une vie, mais ce n’est pas nécessairement le cas car de nombreuses variables entrent en jeu. Une hygiène périodique (à la maison et au travail) et le fait de fumer des cigarettes peuvent faire la différence. Un implant qui n’est pas gardé propre chez un fumeur affecte négativement sa durée.

Conseils pour conserver les implants dentaires longtemps et en bon état

Il est absolument nécessaire d’effectuer des contrôles réguliers, généralement tous les six ou quatre mois, au cours desquels le dentiste vérifie les travaux prothétiques réalisés et l’hygiène bucco-dentaire pratiquée par les patients. Le contrôle de la plaque bactérienne est très important pour prévenir les processus de destruction osseuse autour du site de l’implant. Pour cette raison, le patient doit être motivé à utiliser les dispositifs pour pratiquer l’hygiène des implants et des dents résiduelles et, par la suite, il doit être vérifié dans sa capacité à effectuer de manière adéquate les manœuvres d’hygiène buccale nécessaires.

De cette capacité dépend dans une large mesure la possibilité de faire durer dans le temps un implant correctement positionné dans l’os.

Le meilleur implant dentaire est celui fait sur mesure

Le meilleur type d’implant est celui qui s’adapte parfaitement à votre anatomie particulière. Par conséquent, choisir un implant dentaire ne devrait pas être comme aller dans un grand magasin et choisir une tenue standard.

La pose d’un implant devrait ressembler davantage à une visite chez le tailleur, qui adapte un costume au millimètre près à vos caractéristiques physiques.