Chirurgie orthopédique et traumatologique

Chirurgie orthopédique et traumatologique

Qu’est-ce que la chirurgie orthopédique et traumatologique ?

La chirurgie orthopédique et traumatologique est une branche de la médecine qui propose des traitements chirurgicaux innovants, efficaces et peu invasifs pour toutes les affections orthopédiques et les traumatismes. En effet, l’orthopédie et la traumatologie s’occupent du diagnostic et du traitement des pathologies du système ostéomusculaire, c’est-à-dire du squelette, des articulations, des muscles, des tendons et autres : en effet, ces organes sont mus par un système électrique raffiné constitué par les nerfs périphériques.

Il est important de rappeler que les nerfs sont les prolongements qui naissent des cellules nerveuses dans la moelle épinière. À leur tour, les cellules nerveuses de la moelle épinière se connectent (via des synapses) aux prolongements des cellules nerveuses du cortex cérébral. Ainsi, toute information signalée par les organes périphériques (peau, squelette, organes internes) atteint la moelle épinière, et donc le cortex cérébral, via les voies sensorielles des nerfs périphériques, de même que les ordres moteurs partent du cortex et atteignent la périphérie via les voies motrices. Toutes les voies nerveuses qui enregistrent les sensations et conduisent les ordres moteurs entre le cortex cérébral et le système musculaire squelettique sont donc sous la responsabilité du spécialiste en orthopédie, du spécialiste en traumatologie, ainsi que du neurologue.

Les pathologies orthopédiques concernent donc le système musculo-squelettique et le système neurologique périphérique qui le régit.

La chirurgie orthopédique et la chirurgie traumatologique traitent des pathologies telles que :

  • Lésion ou trouble articulaire et traitement pharmacologique.
  • Pathologies simples et complexes du genou (méniscales, cartilagineuses et ligamentaires).
  • Pathologies traumatiques et dégénératives de la hanche (conflit fémoro-acétabulaire, etc.)
  • Pathologies du pied telles que l’hallux valgus, l’hallux rigidus, les orteils en marteau, le pied plat juvénile et adulte.
  • Pathologies de la cheville : pathologies ostéo-cartilagineuses et ligamentaires traumatiques et dégénératives, tendinopathies achilléennes, fractures, ruptures du tendon d’Achille.
  • Maladies de la main, du poignet et du coude : syndrome du canal carpien, doigts à ressorts, kystes, tendinite de De Quervain, rhizarthrose, maladie de Dupuytren, microchirurgie reconstructive, traitement des fractures
  • Pathologies de l’épaule : fractures, dislocations etc.

Devis Gratuit

Que fait le chirurgien orthopédique et traumatologique ?

Un chirurgien orthopédique et un chirurgien traumatologique sont des médecins qui traitent la santé de l’appareil locomoteur.

L’orthopédiste et le traumatologue possède de nombreuses compétences :

  • une connaissance approfondie de l’anatomie et de la physiologie des os, des cartilages, des articulations, des ligaments, des muscles et des tendons.
  • Savent reconnaître et traiter les pathologies affectant l’appareil locomoteur (fractures osseuses, arthrose, etc.)
  • Sont des experts de la prévention des troubles musculo-squelettiques ;

Les compétences de l’orthopédiste et du traumatologue concernent :

  • L’anatomie et la physiologie des os, du cartilage, des articulations, des ligaments, des muscles et des tendons, autrement dit l’appareil locomoteur.
  • Les blessures et les maladies affectant le système locomoteur, ainsi que les mécanismes physiopathologiques sous-jacents à ces conditions (les mécanismes physiopathologiques sont les processus qui aboutissent à une maladie donnée).
  • Les méthodes d’investigation utiles pour le diagnostic des conditions pathologiques qui peuvent affecter le système locomoteur comme l’arthroscopie.
  • Les thérapies conservatrices et/ou chirurgicales à adopter en présence de blessures ou de maladies du système musculo-squelettique. Parmi les plus communes on trouve la prothèse de hanche, la prothèse de l’épaule, la prothèse de genou, l’opération du canal carpien.
  • Les voies de réhabilitation utiles pour se remettre de blessures ou de maladies affectant le système musculo-squelettique, ou d’une intervention chirurgicale effectuée pour traiter l’une des pathologies orthopédiques.
  • La prévention des souffrances qui peuvent affecter le système musculo-squelettique.

Il convient de rappeler que l’orthopédiste est avant tout un diagnosticien et un thérapeute, c’est-à-dire qu’il dispose de la formation nécessaire pour effectuer des investigations utiles au diagnostic (par exemple, des tests d’évaluation manuelle) et des interventions chirurgicales ciblées (par exemple, une réparation ligamentaire).

Très souvent, l’orthopédiste et le traumatologue collaborent avec d’autres professionnels tels que l’oncologue, le neurologue, le chirurgien pédiatrique, le rhumatologue, le gériatre et le médecin du sport.

Quand consulter un chirurgien orthopédique et traumatologique ?

De nombreuses personnes se demandent si elles doivent consulter un spécialiste en orthopédie ou aller chez leur médecin généraliste. Il existe des moments spécifiques où il est possible d’accélérer le temps de récupération en se rendant directement chez l’orthopédiste.

Dès que l’on soupçonne une lésion traumatique ou par mouvement répétitif d’un os, d’une articulation, d’un tendon ou d’un nerf, un médecin orthopédiste est le meilleur choix pour le traitement.

Si le patient souffre de douleurs articulaires ou osseuses chroniques, avec un diagnostic de maladie rhumatismale ou d’arthrite, un spécialiste en orthopédie est un élément important du traitement.

Il n’est pas toujours facile de savoir quand contacter un chirurgien orthopédique et traumatologique, mais ces cinq signes sont une indication sûre :

  • Vous avez des difficultés à effectuer des activités quotidiennes.
  • Vous souffrez de douleurs chroniques.
  • L’amplitude des mouvements devient limitée.
  • Vous ressentez une instabilité en marchant ou en vous tenant debout.
  • Vous avez subi une blessure aux tissus mous qui ne s’est pas améliorée en 48 heures.

Qu’est ce qu’un bilan orthopédique pré-opératoire ?

Le jour avant l’admission, toutes les investigations nécessaires pour être opéré en toute sécurité seront effectuées. Ces examens font partie du bilan orthopédique préopératoire : électrocardiogramme, prise de sang, radiographie et examen anesthésique, constitution du dossier médical orthopédique avec un médecin de l’équipe.

Le patient sera interrogé sur les médicaments qu’il prend habituellement, les opérations chirurgicales subies, les maladies eues.

A l’admission, un membre de l’équipe chirurgicale :

  • vous fera signer un consentement éclairé pour la chirurgie ;
  • répondre à toutes les questions que vous pourriez avoir
  • mettra en évidence le côté et l’articulation à opérer avec un stylo dermographique.

La pose d’une sonde vésicale ne peut être nécessaire que dans certains cas particuliers, pour assurer le contrôle de la fonction rénale ou en cas de risque élevé de rétention.

On vous demandera d’enlever vos lentilles de contact, vos prothèses dentaires et vos appareils auditifs et on vous fournira une casquette et une blouse jetables pour vous habiller en vue de l’accès au bloc opératoire.