risque et bénéfices sur le bypass gastrique

Bypass gastrique : risques et bénéfices

Qu’est-ce que le bypass gastrique ?

Le bypass gastrique permet de réduire la taille de l’estomac et de rediriger l’intestin. De cette façon, la nourriture saute une partie de l’intestin grêle, ce qui diminue l’absorption des calories et des nutriments. La petite taille de l’estomac fait sentir le patient rassasié en peu de temps, même lorsqu’il ingère une petite quantité de nourriture.

Cette chirurgie est indiquée pour les personnes obèses qui ne peuvent pas perdre de poids avec des régimes. En outre, le bypass gastrique est une solution pour les personnes gravement obèses qui souffrent de problèmes articulaires, vertébraux, circulatoires et de nombreux autres problèmes causés par leur surpoids.

A travers cette intervention, les patients :

  • Se sentent rassasiés très vite
  • Absorbent moins de nourriture
  • Perdent jusqu’à deux tiers de leur surcharge pondérale en deux ans
  • Ils ont une amélioration significative de la santé

Le bypass gastrique est une opération de routine très efficace. La plupart des personnes souffrant de problèmes d’obésité subissent cette opération sans effets secondaires et avec succès. Bien sûr, en suivant toujours les recommandations du médecin.

Quand est-ce que le bypass gastrique est nécessaire ?

Toutes les interventions chirurgicales comportent des effets secondaires et des risques, mais dans ce cas, renoncer au bypass gastrique peut être une décision encore plus risquée pour la vie du patient. Les maladies résultant de l’obésité sont en effet très graves.

Le bypass gastrique est indiqué pour les personnes ayant un indice de masse corporelle supérieur à 4, une condition qui peut entraîner de graves problèmes de santé.

C’est une opération très efficace pour lutter contre l’obésité et avec une récupération post-opératoire rapide.

Elle permet une perte définitive de jusqu’à 70% du poids corporel. En général, une perte de poids importante est obtenue 6 à 12 mois après l’opération, bien que de nombreuses personnes continuent à perdre du poids même 24 mois plus tard.

Le postopératoire est rapide et peu compliqué. Les patients quittent généralement la clinique au bout de 3 jours et retrouvent une vie normale au bout de 8 à 10 jours.

C’est précisément en raison de sa sécurité et de son efficacité, et des bons résultats obtenus, qu’elle est devenue l’une des opérations les plus populaires auprès de ceux qui ont besoin de retrouver la santé grâce à la chirurgie bariatrique.

Définition de l’obésité

La définition de l’obésité est basée sur un paramètre qui est l’IMC (indice de masse corporelle, c’est-à-dire le rapport entre le poids en kg et la taille en mètres). On distingue les catégories de patients suivantes :

De 25 à 29,9 : surcharge pondérale
De 30 à 34,9 : l’obésité de stade I
De 35 à 39,9 : l’obésité de stade II
De 40 à 49,9 : l’obésité de stade III
Plus de 50 : obésité de stade IV

Les effets secondaires et les risques du bypass gastrique

Les effets secondaires sont ceux qui se produisent lorsque le patient ne suit pas attentivement les règles diététiques indiquées par les médecins ou ne suit pas les instructions et recommandations postopératoires. Voici quelques exemples :

Déficit nutritionnel

Après l’opération, une partie du système digestif est ignorée par la nouvelle voie alimentaire, ce qui fait que certains nutriments, tels que le fer ou le calcium, ne sont pas absorbés.

Une carence de ces nutriments peut donc se produire, ce qui peut entraîner d’autres pathologies telles que l’anémie ou l’ostéoporose. C’est pourquoi il est essentiel de prendre des vitamines pour maintenir les bonnes valeurs.

Malnutrition

En raison également du manque d’absorption des nutriments nécessaires, l’organisme devient plus vulnérable à toute une série d’infections. Le système immunitaire est affaibli et les défenses sont diminuées.

Syndrome de dumping

Il s’agit d’une sensation de malaise abdominal qui apparaît 20 minutes après l’ingestion d’un aliment. Cette gêne entraîne des nausées et des crampes et est due à la présence de graisses dans les aliments qui retiennent les liquides dans l’intestin.

De plus, il y a une irritation et une dilatation soudaine de l’intestin, ce qui entraîne des coliques et des diarrhées.

Ce syndrome se produit lorsque le patient ingère un excès de graisse ou de sucreries, c’est-à-dire lorsqu’il ne suit pas les instructions médicales. Il est important de commencer à modifier progressivement votre alimentation et de choisir les aliments les plus sains et les plus naturels. Plus les aliments sont transformés, plus les effets négatifs sur la digestion sont importants.

Obstruction intestinale

Vous pouvez ressentir une douleur abdominale intense avec des crampes et une sensation d’obstruction.

Cela peut être un effet secondaire de l’opération, mais les chances que cela se produise sont très faibles.

En outre, il ne faut pas oublier les complications intra-opératoires, à savoir :

  • blessure à l’artère et/ou à la veine,
  • une blessure à d’autres parties de l’intestin,
  • lésion de la voie biliaire,
  • Blessure à la rate,
  • Les complications cardiaques et pulmonaires postopératoires sont celles communes à toutes les opérations, mais à celles-ci s’ajoute la possibilité de déhiscence des sutures, un état caractérisé par l’absence de resserrement des points de suture entre les segments de l’intestin.

Recommandations postopératoires

  • Maintenir une alimentation liquide, en incorporant progressivement des aliments solides.
  • Suivre toutes les instructions données par votre médecin. Cela rendra la convalescence rapide et facile.
  • Prendre des vitamines et des compléments alimentaires pour compenser d’éventuels déficits.
  • Avant de subir une opération, vous devez vous informer soigneusement sur tous les aspects. Les médecins étudient les cas individuels, suggérant la forme et le traitement les plus appropriés pour chaque patient.
  • Comme toute chirurgie, le bypass gastrique présente également certains risques, à court et à long terme, qui dépendent des antécédents cliniques de chaque patient. Il est important d’être suivi par les meilleurs spécialistes et de maintenir ensuite un comportement alimentaire approprié et des habitudes saines.

Quand appeler votre médecin ?

Il est recommandé de consulter votre soignant, votre chirurgien ou le service des urgences (selon l’ampleur des symptômes) en cas de

  • matière séreuse ou purulente s’échappant de la blessure,
  • gonflement des jambes et/ou de la cheville, douleur, difficulté à respirer,
  • des douleurs abdominales importantes qui ne disparaissent pas,
  • un malaise général avec des crampes d’estomac et/ou une vision floue,
  • une constipation ou une diarrhée persistante,
  • vomi qui ne passe pas,
  • la couleur jaune du globe oculaire ou de la peau (jaunisse),
  • la fièvre.