recours a la chirurgie bariatrique

Avez-vous eu recours à la chirurgie bariatrique?

Chirurgie bariatrique : à qui s’adresse-t-elle ?

Les interventions en chirurgie bariatrique telles que le bypass gastrique ou la sleeve gastrectomie, permettent aux patients de réduire leur poids et s’avèrent nécessaires lorsque les méthodes traditionnelles principalement constituées des régimes et exercices physiques ne suffisent pas. La composante génétique de l’obésité a été mise en évidence dans plusieurs études. Toutefois, étant donné la nature multifactorielle de l’obésité, il est probable qu’il existe également des facteurs génétiques combinés qui peuvent ou non favoriser la capacité à perdre du poids et à ne pas le reprendre.

La chirurgie bariatrique est prise en considération lorsque la condition d’obésité constitue un risque réel pour la santé de la personne. Néanmoins, l’option chirurgicale ne convient pas à tout le monde : des exigences spécifiques doivent être satisfaites.

En plus de décider de la faisabilité de l’opération, l’équipe médicale doit préciser ce que le patient peut obtenir. La chirurgie bariatrique ne garantit pas à elle seule la perte de poids : pour que les effets de l’opération perdurent dans le temps, il est essentiel de suivre un plan nutritionnel strict et un programme d’exercices.

Sur le plan psychologique, l’obésité peut complètement bouleverser la vie d’une personne : les obèses sont souvent isolés et soumis à une stigmatisation sociale, ce qui rend toute forme de socialisation difficile. En particulier, les enfants en surpoids ont tendance à développer une relation difficile avec leur corps et leurs pairs, ce qui les conduit à s’isoler, ce qui entraîne souvent de nouvelles habitudes sédentaires.

Quand souffre-t-on d’obésité ?

Le surpoids est un état caractérisé par une accumulation excessive de graisse corporelle, généralement due à une mauvaise alimentation et à un mode de vie sédentaire. La nutrition et l’activité physique sont fortement influencées par les conditions sociales, économiques et culturelles. L’obésité et le surpoids sont des conditions associées à une mort prématurée et sont désormais universellement reconnus comme des facteurs de risque pour les principales maladies chroniques. Un problème particulièrement grave est l’apparition de l’obésité chez les enfants et les adolescents, qui sont exposés dès leur plus jeune âge à des difficultés respiratoires, des problèmes d’articulation, une mobilité réduite, ainsi qu’à des troubles digestifs et psychologiques. En outre, les enfants obèses gardent cette affection à l’âge adulte, ce qui augmente le risque de développer des facteurs de risque cardiovasculaires (hypertension, maladie coronarienne, tendance aux accidents vasculaires cérébraux) et des troubles métaboliques tels que le diabète de type 2 ou l’hypercholestérolémie.

L’obésité est définie comme une accumulation excessive de graisse corporelle par rapport à la masse maigre du corps, tant en termes de quantité absolue que de répartition en des points spécifiques du corps. La mesure de la répartition de la graisse corporelle peut être effectuée par différentes méthodes, de la mesure des plis cutanés au rapport entre le tour de taille et le tour de hanches, ou par des techniques plus sophistiquées telles que l’échographie, le scanner ou l’IRM. La classification de la population en fonction du poids se fait à l’aide de l’indice de masse corporelle (IMC, selon la définition américaine), considéré comme le plus représentatif de la présence d’un excès de graisse corporelle. Le Bmi est calculé selon la formule suivante : IMC= poids (en kg)/taille au carré (en mètres)

Les classes de poids pour les adultes indiquées par le IMC sont :

  • <18,5 d’insuffisance pondérale
  • 18,5 – 24,9 poids normal
  • 25 – 29,9 en surpoids
  • >30 obésité.

Devis Gratuit

Qui est éligible à la chirurgie bariatrique ?

La première sélection des candidats à la chirurgie bariatrique est clinique et exige que les conditions suivantes soient remplies :

  • A la surcharge pondérale doivent s’ajouter des complications connexes, comme l’hypertension, les troubles du sommeil ou des formes de diabète.
  • L’Indice de masse corporelle égal ou supérieur à 30.
  • Échec des méthodes traditionnelles de la perte de poids (régime suivi par un spécialiste, activité physique).

L’objectif de l’équipe médicale, qui peut comprendre un chirurgien bariatrique, un psychologue, un nutritionniste et d’autres, est d’évaluer les avantages et les inconvénients de l’opération bariatrique en fonction des caractéristiques spécifiques de la personne, et si les bénéfices potentiels l’emportent sur les risques potentiels, le feu vert est donné.

Voici les éléments qui peuvent influencer la décision de l’équipe médicale :

  • État de santé général et antécédents médicaux. Certaines maladies et certains troubles préexistants (par exemple, les caillots sanguins, l’alcoolisme, les problèmes rénaux, les troubles nutritionnels) peuvent entraîner des complications pendant l’opération ou même être aggravés par l’opération elle-même.
  • Antécédents nutritionnels. L’un des paramètres les plus importants est la capacité de la personne à suivre le régime : les antécédents nutritionnels et les résultats des régimes antérieurs sont évalués. Le feu vert pour l’opération n’est donné que si d’autres tentatives ont échoué.
  • Évaluation psychologique. Se soumettre à une chirurgie bariatrique nécessite un état psychologique équilibré : des troubles tels que l’anxiété, la dépression ou le stress post-traumatique peuvent contrecarrer de manière significative les bénéfices de l’option chirurgicale.
  • Évaluation de la motivation. La motivation est très importante : l’équipe médicale doit s’assurer que la personne est capable de changer radicalement son mode de vie et de respecter un plan alimentaire strict.
  • Âge et pathologies associées. On considère généralement que la chirurgie bariatrique n’est pas conseillée à un âge avancé, ainsi qu’avant l’âge de 18 ans. Les candidats idéaux sont des patients âgés de 18 à 65 ans présentant une obésité du troisième degré (IMC supérieur à 30).

Il ne faut pas oublier que de nos jours, plusieurs options d’interventions de chirurgie de l’obésité se présentent à nous. En effet, en chirurgie de l’obesite chaque cas est différent et un bon chirurgien bariatrique sait proposer l’intervention la plus adaptée à son patient. C’est ainsi que, par exemple, pour des pertes de poids plus importantes le chirurgien pourrait proposer des opérations telles que le bypass gastrique ou encore la sleeve gastrectomie, tandis que pour obtenir des pertes de poids plus légères le chirurgien bariatrique pourrait proposer des opération beaucoup moins invasives, tellesque la mise ne place de l’anneau gastrique ou de celle du ballon gastrique.