chirurgie des seins ce qu il faut connaitre

Augmentation mammaire les 7 choses à savoir

Combien de femmes dans le monde qui ne sont pas satisfaites de la taille de leur décolleté, ont-elles pensé avoir recours à l’aide du chirurgien pour avoir une poitrine plus volumineuse? L’augmentation mammaire est, en fait, l’intervention en chirurgie esthétique la plus populaire et la plus demandée.

Cette intervention est de plus en plus demandée chez les femmes entre 20 et 40 ans, bien qu’il y ait des cas de très jeunes filles qui se réfèrent aux chirurgiens esthétiques pour obtenir la taille de poitrine désirée. Il suffit de dire, en fait, qu’il y a 17 millions de femmes dans le monde qui ont subi des procédures de médecine et de chirurgie esthétique en un an, avec une nette majorité d’opérations d’augmentation mammaire. Avant de se soumettre à ce genre d’interventions, voyons ce qu’il faut tenir en considération.

1.  Il faut respecter l’harmonie de son corps

L’augmentation mammaire, est un désir commun à de nombreuses filles et l’augmentation mammaire, sous ses différentes formes, peut être une solution aux seins plats ou peu volumineux. Pour que ce désir se réalise, il est bon d’avoir à l’esprit ce à quoi vous êtes confronté. Tout d’abord, il est bon de savoir que vouloir à tout prix ressembler à son idole préféré n’est pas la bonne approche. Il faut toujours respecter l’harmonie et les proportions du corps ou du visage, sans en faire trop. Il est juste de respecter l’unicité de chaque personne et de suivre les caractéristiques physiques du patient, de ne pas essayer de reproduire celles d’un autre ou les besoins à la mode du monde.

2.  Ne jamais négliger la taille de la prothèse

Si, en fait, le chirurgien doit venir autant que possible pour répondre aux souhaits des patients, tout en évitant les effets non naturels, il est bon de tenir compte de ses mensurations. . Entre autres choses, il faut considérer qu’à long terme, un volume excessif peut causer des problèmes de colonne vertébrale. C’est précisément pour cette raison qu’un bon chirurgien, avant d’agir sur le corps, simule une sorte de « prévision » sur les patientes, en leur faisant porter des bonnets, sous le soutien-gorge, pour simuler l’effet post-opératoire

3.  Vous n’aurez pas toujours 20 ans.

Les bons médecins doivent expliquer que dans 40 ans, leur corps sera capable de changer et qu’aujourd’hui, des seins d’une certaine taille peuvent être sexy mais que demain, ils peuvent aussi avoir l’effet inverse. Cela est particulièrement vrai pour les femmes qui ont recours à une augmentation mammaire après leur grossesse. Pour eux, il est essentiel d’éviter les prothèses trop grandes qui pourraient causer des problèmes à long terme.

4.  L’importance de la bonne prothèse

L’élément décisif est le choix de la prothèse. Il existe sur le marché des prothèses de différentes marques à des prix qui peuvent varier considérablement. À cet égard, le patient doit toujours demander si la marque de la prothèse que le chirurgien propose est garantie à vie, et ce qui se passe en cas de contracture capsulaire, l’un des inconvénients les plus fréquents.

5.  Attention à bien suivre les précautions du chirurgien

Le cinquième et dernier point concerne les précautions jugées nécessaires pour minimiser les risques postopératoires. Il existe une série de procédures qui permettent d’optimiser les temps d’intervention et de récupération, en réduisant l’œdème et le gonflement. Il existe des techniques qui garantissent une durée minimale de l’intervention et, par conséquent, une absence d’incapacité post-opératoire.

6.  Evaluer les risques de l’intervention

Les complications ne sont pas rares. Vous pourriez vous retrouver dans la salle d’opération en raison de problèmes survenus suite à la pose d’implants par exemple même graves, notamment la rupture de la prothèse. La chirurgie reste donc une opération qui ne doit pas être sous-estimée et doit être soigneusement envisagée avec un professionnel expérimenté. Il faut également tenir compte du fait que les prothèses ne durent pas toute une vie, que notre corps peut changer et nécessiter une nouvelle opération. Rappelons que la paroi extérieure des prothèses a également été renforcée par rapport au passé en augmentant la durée de vie moyenne des prothèses à 15/20 ans, en l’absence de complications.

Comme dans certains cas de rupture, il n’y a pas nécessairement de symptômes, il est clair que les contrôles périodiques sont importants !

Ces contrôles permettront de s’assurer que les prothèses sont intactes, bien positionnées et sans altération ni déformation. Si ce n’est pas le cas, ils donneront des indications pour procéder avec le remplacement, voire même l’ablation des prothèses.

7.  Caprice ou besoin réel

Finalement, il est essentiel que vous évaluez objectivement si le vôtre n’est qu’un caprice ou si vous avez un besoin réel. Si vous souhaitez une petite amélioration de vos seins, rappelez-vous que vous pouvez les soigner à travers de nombreuses façons et augmenter leur fermeté avec des crèmes spécifiques, des jets de douche froide ou avec une activité sportive appropriée et les mettre en valeur de nombreuses façons.

Saviez-vous que la nourriture peut également vous aider et vous donner des seins plus gros et plus fermes ?

Seul un spécialiste peut vous guider et vous conseiller de la bonne manière. Si vous aurez besoin d’avoir recours ) la chirurgie esthétique pour corriger des défauts que vous percevez au niveau de vos seins, votre médecin vous prescrira une série de tests en fonction de votre âge (généralement une échographie, une mammographie et parfois une IRM). Le médecin vous interrogera en détail sur les maladies, les opérations, les altérations génétiques et vos antécédents familiaux. Ce n’est qu’alors qu’il pourra vous donner des conseils professionnels et objectifs et vous dire également quel type de prothèse vous convient, quelle forme choisir, dans quelle mesure vous pouvez agrandir votre poitrine en fonction de vos proportions et il vous expliquera sérieusement les complications possibles de l’opération, car oui, il y en a aussi !